Publié le 20 Juil 2022

40 ans de l’attentat antisémite de la rue des Rosiers : les trois grandes institutions juives appellent Macron à demander des comptes à Mahmoud Abbas

Les trois grandes institutions de la communauté juive de France, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), le Consistoire et le Fonds social juif unifié (FSJU), ont appelé le président Emmanuel Macron a demandé des comptes à l’Autorité palestinienne qui refuse de coopérer avec la justice française dans l’extradition d’un des suspects impliqués dans l’attentat antisémite de la rue des Rosiers.

« Monsieur le Président de la République, vous recevrez cette semaine à l’Elysée le représentant de l’autorité palestinienne, Monsieur Mahmoud Abbas. Dans ce contexte, le Crif et l’Association française des victimes du Terrorisme tiennent à rappeler que la dynamique de collaboration que vous souhaitez impulser auprès de l’Autorité palestinienne doit aussi avoir pour objectif de poursuivre et de juger tout individu suspecté ou identifié comme ayant participé à une entreprise terroriste, quelle que soit l’organisation visée », ont écrit le CRIF et l’AfVT dans un communiqué commun.

« Aujourd’hui, justice n’est toujours pas rendue. L’Autorité palestinienne, comme la Jordanie, persistent à rejeter les demandes d’extradition formulées par la justice française au mépris du principe aut dedere aut judicare. Face à cette situation, comment ne pas comprendre le sentiment d’incompréhension et d’impuissance qui anime les victimes ? Leur demande est la moindre des compensations que peut offrir notre République : l’accès à la justice et à l’émergence de la vérité. Nous demandons, conformément au droit, que les personnes mises en cause dans l’attentat de la rue des Rosiers soient extradées afin qu’elles soient entendues par le juge français en charge du dossier Régis Pierre. Il reviendra ensuite à la justice de se prononcer sur l’implication ou non de ces personnes. Au nom des victimes de l’attentat de la rue des Rosiers et de leurs familles, nous vous demandons solennellement, Monsieur le Président, de bien vouloir mettre en œuvre tout ce qui est en votre pouvoir pour que justice puisse leur être rendue », poursuit le communiqué.

« Mr le président Emmanuel Macron, vous vous apprêtez à recevoir Mahmoud Abbas président de l’Autorité palestinienne. A 40 ans de l’attentat de la rue des Rosiers, merci d’intervenir énergiquement pour activer l’extradition des suspects à Ramallah et à Amman! », a écrit sur Twitter le président du FSJU, Ariel Goldmann, avocat d’une des victimes de l’attentat.

Le Consistoire a également interpelé le Président Macron :

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Message aux sites juifs de la communauté : Tout partage d’un article du Monde Juif .info doit faire l’objet d’une demande préalable

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer