Publié le 10 Juin 2022

Pour l’adversaire de Meyer Habib aux législatives les sites juifs sont un danger pour l’information et les Juifs

La candidate du parti de Macron, Renaissance (ex LREM), Déborah Abisror de Lieme, qui va affronter le 19 juin au second tour le député sortant de la 8ème circonscription des Français de l’Étranger, Meyer Habib, estime que les sites juifs proches de la droite israélienne sont un danger pour l’information et les Juifs.

« Ils reviennent régulièrement dans notre fil d’actualité Facebook, sont partagés par mails, par le cousin, l’ami d’ami et même ceux auxquels on s’attendait le moins. Ces sites internet, par soif de scandales et d’articles racoleurs, oublient les principes de base de la diffusion d’information, préfèrent faire du sensationnel au détriment d’articles vérifiés. Pourquoi aujourd’hui ? Cela ne me dérange pas qu’il y ait des journaux de gauche ou de droite, mais ces sites visent délibérément à induire le lecteur en erreur en prétendant lui proposer de l’information non affiliée », dénonce t-elle dans une tribune publiée en 2017 sur l’édition française du Times of Israël, intitulée « Les sites d' »information communautaire plus dangereux que les antisémites eux même ? ».

« Le manque d’informations vérifiées, le fait qu’ils n’hésitent pas à désinformer plutôt qu’à informer vient achever de décrédibiliser ces méthodes déjà plus qu’hasardeuses : si les titres d’articles sont racoleurs, les informations sont souvent enjolivées, sorties de leur contexte pour mieux appuyer leurs arguments souvent bancals. Mais leurs méthodes deviennent véritablement inacceptables lorsqu’ils n’hésitent plus à s’attaquer à certains personnages, derrière ce vernis journalistique, au risque de rentrer dans le pamphlet personnel, dès lors qu’ils ne partagent pas leurs opinions politiques, ou leurs visions communautaires, ou surtout si les positions de cette personne sur le conflit israélo-palestinien ne leur conviennent pas ! », explique t-elle.

« La dangerosité de ces sites manipulateurs, qui par ailleurs existent de tous les bords, est qu’ils présentent des opinions extrémistes truffées d’informations erronées et mises en avant comme étant des informations de première qualité. Mais ces articles sont partagés maintes fois sur les réseaux sociaux et participent à ce fléau qu’est la désinformation. La médiocrité de leurs posts n’empêche malheureusement pas la diffusion bien trop importante de leurs insanités. Savez-vous, lorsque vous partagez l’un de leurs articles, que derrière ces sites se cachent entre autres un des auteurs de sites d’extrême droite condamnés pour incitation à la haine ? Et si la montée des « anti-sionistes » ces dernières années trouvait ses racines aussi bien dans ce pseudo-journalisme que dans les scandales à répétition de Dieudonné ? En décrédibilisant l’information, ne décrédibilisons-« nous » pas aussi le but ? Comment nous plaindre de la désinformation sur le conflit, sur les pamphlets anti-juifs si « nous » agissons de même ? Comment pouvons-nous continuer à laisser faire ces sites qui, au-delà d’essayer de nous diviser et de nous monter les uns contre les autres, oublient le fait qu’on ne peut combattre la haine en vantant la haine de l’autre », conclut-elle.

Nous rappelons à cette candidate que c’est grâce à ces sites juifs que les drames mortels qui ont touché ces dernières années notre communauté (Sarah Halimi, Mireille Knoll, Jérémie Cohen ou René Hadjaj) n’ont pas été enterrés médiatiquement.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer