Publié le 27 Juin 2022

Des milliards pour renforcer l’ennemi n°1 d’Israël : pour faire baisser le prix de l’essence, Macron milite pour le pétrole du régime terroriste iranien

La France plaide actuellement au sommet du G7 pour une « diversification des approvisionnements » vers l’Iran et le Venezuela, soumis à des sanctions américaines, pour freiner l’envolée des prix à la pompe.

« Il y a des ressources ailleurs qu’il faut aller explorer aussi », a indiqué la présidence française.

« La négociation sur le dossier nucléaire iranien est aujourd’hui bouclée en ce qui concerne le nucléaire, mais ne l’est pas en ce qui concerne la relation entre l’Iran et les États-Unis sur une question spécifique, les sanctions américaines liées au terrorisme », a-t-elle dit.

« Donc il y a un nœud à dénouer le cas échéant » afin que le pétrole iranien puisse être « remis sur les marchés », a-t-elle souligné. « Le pétrole vénézuélien doit aussi pouvoir être remis sur le marché », a poursuivi l’Élysée.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Message aux sites juifs de la communauté : Tout partage d’un article du Monde Juif .info doit faire l’objet d’une demande préalable

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer