Publié le 22 Mai 2022

France : la nouvelle ministre de la Culture est proche d’organisations anti-israéliennes

La nouvelle ministre de la Culture, la Franco-libanaise Rima Abdul Malak, a un parcours qui interpelle en raison de sa proximité avec des organisations anti-israéliennes.

Enfant de la guerre née au Liban en 1978, arrivée en France à l’âge de 10 ans, elle a commencé sa carrière dans l’humanitaire, après avoir étudié le développement et la coopération internationale à l’Institut d’études politiques de Lyon. Rima Abdul-Malak travaillera ensuite un an durant en Israël et dans les territoires palestiniens pour le Comité catholique contre la faim et le développement (CCFD), une organisation anti-israélienne qui soutient le mouvement antijuif BDS prônant le boycott total d’Israël.

De 2001 à 2006, elle a dirigé l’association Clowns Sans Frontières qui accuse Israël d’avoir tué 35 450 Palestiniens, dont 8 588 enfants lors des marches à Gaza organisées par le Hamas où des terroristes émeutiers tentaient de rentrer en territoire israélien pour y perpétrer des massacres. Selon un rapport de l’ONU, 270 Palestiniens ont été tués dans ces émeutes. Israël affirme que les ¾ des tués appartenaient à des groupes terroristes.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer