Publié le 27 Avr 2022

La France de Macron appelle Israël à libérer le terroriste Salah Hamouri : « Il doit pouvoir mener une vie normale à Jérusalem »

La France a appelé vendredi Israël à libérer le terroriste franco-palestinien Salah Hamouri.

« La situation de M. Salah Hamouri fait l’objet d’un suivi attentif, de longue date et à haut niveau. Nous avons conduit plusieurs démarches auprès des autorités israéliennes afin qu’une solution pérenne soit enfin apportée à cette situation », a indiqué la diplomatie française lors d’un point presse.

« A la suite de sa nouvelle arrestation, les services du consulat général de France à Jérusalem ont pu lui rendre visite lundi 21 mars au titre de la protection consulaire et sont à nouveau intervenus auprès des autorités israéliennes. Nous restons pleinement mobilisés pour obtenir des explications sur les raisons de sa détention et pour veiller à ce que l’ensemble des droits de M. Hamouri soit respecté et à ce qu’il puisse bénéficier de toutes les voies de recours », a poursuivi le Quai d’Orsay.

« Nous souhaitons qu’il soit libéré et qu’il puisse mener une vie normale à Jérusalem, où il est né et où il réside, et que son épouse et ses enfants obtiennent le droit de s’y rendre pour le retrouver », a conclu le ministère des Affaires étrangères.

Fin mars déjà, la France avait annoncé pleinement se mobiliser pour obtenir la libération de « son compatriote » terroriste condamné le 10 mars à quatre mois de détention administrative par la justice militaire israélienne qui considère qu’il « menace la sécurité de la région ».

Le président français Emmanuel Macron s’est personnellement mobilisé à plusieurs reprises pour venir en aide au terroriste.

Le ministère israélien de l’Intérieur avait annoncé en octobre 2021 la révocation de son statut de résident permanent, une décision qui pourrait l’obliger à terme à quitter Israël et à ne plus pouvoir vivre dans les Territoires palestiniens.

L’avocat de 36 ans est membre du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), organisation marxiste dotée d’une branche armée et considérée terroriste par l’Etat hébreu et l’Union européenne.

Né d’une mère française et d’un père palestinien, M. Hamouri n’a pas la nationalité israélienne mais un permis de résidence qui lui permet de circuler sur l’ensemble du territoire israélien et dans les Territoires palestiniens.

Avocat œuvrant auprès des prisonniers palestiniens pour le compte de l’ONG palestinienne Addameer, Salah Hamouri a été lui-même emprisonné en Israël entre 2005 et 2011 pour participation à la tentative d’assassinat d’Ovadia Yossef, ancien grand rabbin d’Israël et fondateur du parti ultra-orthodoxe Shass.

  1. Hamouri est marié à une Française, Elsa Lefort, fille de l’ex-député communiste Jean-Claude Lefort, qui a été interdite de rentrer en Israël en 2016, pour une période de 10 ans.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer