Publié le 10 Avr 2022

Incendie du Tombeau de Joseph | Le député Meyer Habib : « Voilà ce qui arriverait demain aux lieux saints de Jérusalem, juifs et chrétiens, si Jérusalem devait être partagée ! »

Le député Meyer Habib a exprimé dimanche son indignation et sa colère après l’attaque perpétrée par des émeutiers palestiniens antijuifs contre le Tombeau de Joseph vénéré par le peuple juif.

« Le tombeau de Joseph, lieu sacré pour les Juifs et les Chrétiens mais sous contrôle de l’autorité palestinienne, a été incendié et profané à Sh’hem par des dizaines de Palestiniens assoiffés de haine. On savait qu’ils glorifiaient la mort, mais ils ne respectent en fait même pas les sépultures des morts ni même celles des Saints de la Bible ! », a-t-il fustigé sur les réseaux sociaux.

« Depuis 2016, je ne cesse de m’indigner année après année contre les votes de la France au sein des organisations internationales ayant fait du tombeau de Rachel et de Joseph mais aussi du Caveau des Patriarches et plus récemment du Mont du Temple, des lieux exclusivement musulmans. J’ai écrit au Président de la République le 14 décembre 2021 à ce sujet sans réponse de sa part. Si preuve il devait y avoir de ce vote absurde, scandaleux et honteux qui falsifie l’Histoire et la Bible : si le Tombeau de Joseph était une mosquée, l’auraient-ils profané ? Voilà ce qui arriverait demain aux lieux saints de Jérusalem, juifs et chrétiens, si elle devait être partagée ! », a-t-il mis en garde.

« Seule la souveraineté israélienne, du Jourdain à la Méditerranée, pourra garantir la liberté des cultes qui n’existe qu’en démocratie et pas chez les islamistes ! Je m’étais rendu il y a un an à Sh’Hem prier devant le tombeau de Yossef Hatzadik qui avait déjà été rénové après son incendie en 2015 par des Palestiniens. Cela a été la première fois pour moi et un moment très émouvant. Quelque 3500 ans après, j’avais pensé à ce personnage extraordinaire qu’est Joseph, beau, rêveur, courageux mais seul tout au long de son existence. Isolé par ses frères, tenu pour mort, mis en esclavage, victime d’injustice, emprisonné, Joseph a toujours été seul même quand il a accédé par son immense talent, sa force de caractère, son magnifique pouvoir d’interprétation des rêves aux fonctions de vice-pharaon d’Egypte. Je pense à lui, fils de Yaakov-Israël, isolé dans la casbah de cette ville arabe de Naplouse établie à la place de Sh’Hem et dont la sépulture doit subir, année après année, les innombrables et insupportables profanations. Il me semble urgent que l’Etat d’Israël reprenne le contrôle a minima de ces lieux saints », a-t-il conclu.

En octobre 2015, le site avait été incendié par les Palestiniens après l’incendie d’une maison palestinienne, imputé sans la moindre preuve irréfutable, à des activistes juifs.

Le site vénéré, situé à Shrem (Naplouse), en Judée-Samarie, a été saccagé à plusieurs reprises par les Palestiniens depuis la Seconde intifada.

L’accès aux Israéliens est très limité (généralement une nuit mensuelle), malgré la réglementation des lieux saints par les accords d’Oslo. En 2011, un juif religieux y avait été abattu par un officier de l’Autorité palestinienne.

Les Palestiniens accusent régulièrement les Israéliens de profaner les lieux saints musulmans de Jérusalem. La France appelle systématiquement au respect du statu quo mais ne dénonce jamais les attaques palestiniennes contre les lieux saints juifs.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer