Publié le 14 Fév 2022

Dîner du CRIF : Kalifat déroule le tapis rouge à deux dirigeants qui ont honoré des négationnistes et des terroristes antijuifs

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Francis Kalifat, a indiqué lundi que ni Eric Zemmour, ni Marine Le Pen, ni Jean-Luc Mélenchon, ne participeront au traditionnel dîner de l’organisation prévu le 24 février.

Le dîner du Crif est un dîner républicain et à la table républicaine, les extrêmes n’ont pas leur place », affirme Francis Kalifat. « Par ses positions extrêmes », Eric Zemmour (Reconquête!) »s’est placé à la droite de Marine Le Pen (RN). Par ses tentatives de réécriture de l’Histoire, il s’est installé en chef de file du révisionnisme dans notre pays », ajoute Francis Kalifat, selon qui c’est « un invité indésirable au dîner du Crif ».

Le président du Crif fustige « la brutalité de son discours, confondant souvent islam et islamisme », « sa volonté d’abroger les lois mémorielles », « ses propos sur Pétain, qu’il cherche au fond à réhabiliter », ses paroles « sur Dreyfus, dont il interroge l’innocence ». Il dénonce aussi ses propos « sur les victimes de Toulouse [les quatre juifs de l’école juive assassinés par Mohamed Merah en 2012] mises en équivalence avec leur bourreau et contestées dans leur appartenance à la communauté nationale parce qu’enterrées en Israël, etc. ».

« Par ailleurs, ni Marine Le Pen ni Jean-Luc Mélenchon (LFI) ne font partie de la liste des invités car le rejet des extrêmes est pour nous un impératif moral et politique », ajoute-t-il. « Mais bien sûr, au-delà du monde politique, toutes les composantes de la société seront présentes. Le monde religieux, syndical, intellectuel, artistique, médiatique, économique, judiciaire, diplomatique, etc. », dit-il sans préciser si les syndicats en question soutiennent le mouvement antijuif BDS.

Visiblement pour le CRIF il y aurait des négationnistes acceptables puisque l’organisation juive va dérouler le tapis rouge au Président Macron et à la Maire de Paris qui ont tous les deux décoré des négationnistes antijuifs, le révérend américain Jesse Jackson (par Macron) et le chef terroriste palestinien Mahmoud Abbas (par Hidalgo), dirigeant que le CRIF a rencontré en 2010.

Rappelons que le président Macron s’est personnellement mobilisé pour faire libérer des geôles égyptiennes le fondateur du mouvement antijuif BDS. Le dirigeant français s’est également mobilisé pour faire libérer le terroriste franco-palestinien Salah Hamouri. Macron a notamment tenté de faire pression sur Netanyahu pour qu’Israël cesse de bloquer de l’argent destiné à payer les salaires versés par Abbas aux terroristes. Par ailleurs, sous la présidence Macron des organisations proches du groupe terroriste palestinien FPLP ont reçu des distinctions du gouvernement français.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————
Votre don permet à votre média de continuer à porter votre voix que les responsables communautaires juifs ne portent plus !

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer