Publié le 10 Jan 2022

Le père d’une des victimes du terroriste Merah appelle à la dissolution du CRIF

Albert Chennouf-Meyer – Crédit photo : Le Monde Juif .info – Yohann Taïeb

Le père d’Abel Chennouf, un des trois soldats tués par le terroriste Merah, a exprimé lundi son indignation contre le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) après un choix controversé lors de l’hommage dimanche en mémoire des victimes de l’attentat de l’Hyper Cacher.

« Est-ce que les responsables du CRIF arrivent à dormir ? Dupond-Moretti qui allume une bougie en rendant hommage aux victimes de l’islam, lui qui est fier de défendre un monstre nommé Merah. Cette institution qui sert d’essuie-pieds à Macron doit être dissoute. Pauvres gens! », a-t-il fustigé sur Twitter.

Un des allumages du CRIF a particulièrement choqué, y compris parmi les officiels. Le CRIF a choisi de donner au ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, qui par le passé s’est dit « fier d’avoir défendu le frère de Mohamed Merah », l’allumage de la bougie en mémoire des victimes juives… de Mohamed Merah. Selon nos informations, le maire du 16em arrondissement, Francis Szpiner, l’avocat d’une des familles de victimes de Merah, a été particulièrement choqué par le choix du CRIF.

Des élus parisiens ont également vivement critiqué le choix déplacé de l’organisation juive.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : Le Monde Juif .info – Yohann Taïeb

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer