Publié le 16 Jan 2022

Le « CRIF » musulman américain pointé du doigt après l’attaque contre la synagogue au Texas

Le Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR), l’équivalent du CRIF, est pointé du doigt après la prise d’otages contre une synagogue texane de la localité de Colleyville.

« Vous militez pour la libération d’une terroriste, tout comme l’homme qui détient des Juifs en otage dans une synagogue du Texas en ce moment. Les Juifs ne veulent pas ou n’ont pas besoin de votre soutien », peut-on lire sur le compte Twitter StopAntisemitism.org, en réponse à un communiqué du CAIR sur la prise d’otages.

En novembre 2021, le CAIR s’était mobilisé pour la terroriste pakistanaise, Aafia Siddiqui, affiliée à al-Qaida, purge actuellement une peine de prison de 86 ans d’emprisonnement au Texas, pour avoir tenté d’assassiner des membres de l’armée américaine. Elle accuse Israël d’être responsable de sa condamnation. Le preneur d’otages de Colleyville exigeait sa libération.

Le père du journal juif américain décapité Daniel Pearl a également dénoncé la responsabilité du CAIR dans l’attaque. « Les condamnations sont faciles alors qu’ils claments que les synagogues sionistes sont des ennemis », a-t-il dénoncé ironiquement sur Twitter.

En France, le groupuscule pro-terroristes palestiniens EuroPalestine incite régulièrement à la haine contre les synagogues accusaient de faire « la promotion de l’armée israélienne ».

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer