Publié le 10 Jan 2022

Grosse claque pour Lapid : pour l’Iran, la France ne joue plus le rôle du « mauvais flic »

Le chef de la diplomatie iranienne a affirmé que la France avait changé d’attitude et cessé de jouer le rôle du « mauvais flic » dans les pourparlers en cours à Vienne pour tenter de sauver l’accord sur le nucléaire.

« Hier, la France jouait le rôle du mauvais flic, mais aujourd’hui elle se comporte raisonnablement », a déclaré Hossein Amir-Abdollahian dans un entretien à la télévision d’État, cité le dimanche 9 janvier par l’agence officielle Irna.

Vendredi, le ministre français des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian avait estimé que les négociations sur le nucléaire iranien avançaient sur un « chemin plutôt positif » mais avait réitéré l’urgence à les conclure rapidement.

« Je reste convaincu qu’on peut arriver à un bon accord », avait ajouté le ministre français. « Je reste encore un peu optimiste sur le sujet avec beaucoup de volonté d’aboutir ».

Ces déclarations interviennent alors que le chef de la diplomatie israélienne, Yaïr Lapid, prétend avoir des relations privilégiées avec Emmanuel Macron. Lors d’un échange la semaine dernière avec le dirigeant français, Yaïr Lapid a milité pour que la France soutienne un renforcement des sanctions contre l’Iran.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer