Publié le 9 Jan 2022

Colère d’Israël contre Macron le libérateur du cofondateur du mouvement antijuif BDS : « Nous sommes déçus ! »

Israël a fustigé dimanche soir l’hypocrisie de la France de Macon dans la lutte contre la haine du Juif après l’intervention personnelle du dirigeant français pour faire libérer le cofondateur du mouvement antijuif BDS emprisonné en Égypte pour appartenance à l’organisation terroriste des Frères musulmans.

« La France s’est honorée d’avoir dénoncé à de nombreuses reprises ce nouvel antisémitisme qu’est la haine d’Israël. Elle ne peut se féliciter d’accueillir sur son sol le militant Ramy Shaath, fondateur du mouvement BDS en Egypte dont il vient d’être expulsé », a dénoncé l’ambassade d’Israël en France sur les réseaux sociaux.

« Le boycott et l’incitation à la haine d’Israël et des juifs sont interdits par les lois françaises. Nous sommes déçus, alors que la France a récemment adopté la définition opérationnelle de l’antisémitisme, incluant la haine d’Israël », a poursuivi l’ambassade.

Cette déclaration fait suite alors que le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, s’enorgueilli d’avoir des relations privilégiées avec le président Macron.

L’activiste antijuif, fils du dirigeant politique palestinien Nabil Shaath, doit être expulsé vers la France. Son épouse française, Céline Lebrun, avait elle été expulsée vers Paris au moment de son arrestation.

Le président français Emmanuel Macron s’est personnellement mobilisé pour obtenir sa libération, plaidant sa cause notamment lors d’une rencontre à Paris avec son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

Ramy Shaath a été conseiller du chef terroriste Yasser Arafat. Résidant en Egypte depuis 1977, il possède la nationalité égyptienne.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer