Publié le 7 Déc 2021

L’ONU a bon dos : pour l’Élysée de Macron aussi le Mont du Temple juif n’existe pas

Alors que les responsables communautaires juifs, après un long silence, ont condamné le vote de la France à l’ONU d’une résolution sur Jérusalem niant tout lien juif avec le Mont du Temple, site le plus sacré du judaïsme, Le Monde Juif .info accuse l’Élysée d’effacer l’histoire juive dans ses comptes rendus officiels.

En 2000, lors de la Seconde Intifada, l’Élysée dénonçait « une provocation irresponsable » [d’Ariel Sharon] sur « le Lieu Saint de l’esplanade des mosquée », préférant s’aligner exclusivement sur le narratif musulman qui efface de l’Histoire le fait que sur ce lieu sacré se dressaient auparavant le Premier et le Second Temple du peuple juif.

Plus récemment, en 2019, l’Élysée utilisa encore une fois le terme musulman « Esplanade des mosquées ».

Le Monde Juif .info rappelle à l’Élysée et au président Macron une déclaration très forte de l’ancienne directrice de l’UNESCO, Irina Bokova, qui déclara en 2016 : « La reconnaissance, l’usage et le respect de ces noms sont essentiels. La Mosquée Al Aqsa / Al-Haram-al-Sharif, sanctuaire sacré des musulmans, est aussi le Har HaBayit – ou Mont du Temple – dont le Mur Occidental est le lieu le plus sacré du Judaïsme, à quelques pas du Saint Sépulcre et du Mont des Oliviers révérés par les Chrétiens ».

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer