Publié le 12 Déc 2021

Ignoble : pour Hidalgo, les musulmans font face à la même haine que les Juifs pendant la Shoah

La Maire de Paris, candidate socialiste à l’élection présidentielle, s’est livrée dimanche à une comparaison historique déplacée, offensant la mémoire des victimes juives de la Shoah.

« Non, la France n’est pas cette nation recroquevillée, tétanisée, allergique aux autres, dont les candidats de l’intolérance se réclament. Ces oiseaux de mauvais augure, ces prophètes de malheur, ces marchands de haine, je ne les laisserai pas s’accaparer la France. Je ne les laisserai pas l’entraîner au fond de leurs fantasmes morbides, l’étouffer sous leurs peurs et leurs lâchetés. Car elle est tout ce qu’ils détestent : un pays de tolérance ouvert au monde, un pays dans lequel résonnent les valeurs de l’Europe. La France est aussi une flamme qui brille pour tous les opprimés », a-t-elle déclaré dans un discours tenu lors d’un meeting à Perpignan.

« Notre France, ce n’est pas un petit pays rabougri qu’on nous vante dans le récit falsifié d’une histoire de faussaires qui trouvent des excuses à Pétain ! Ils sont les ennemis des Lumières, les adversaires de la Raison, les déserteurs de la République. Pour eux les femmes et les hommes venus d’ailleurs sont prisonniers de leurs origines, enfermés dans leur identité, assignés à résidence dans leur communauté. Nous sommes si nombreux à être la preuve du contraire », a poursuivi la candidate socialiste.

« Ce langage des années trente qui honnissait l’étranger, qui exhalait sa haine des Juifs, ils l’appliquent aujourd’hui aux musulmans, dans une vision séparatiste, essentialiste, communautariste. En diabolisant l’islam, ils ne font que se répéter », a-t-elle affirmé.

En 2017, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) avait dénoncé une comparaison similaire de l’ancien ministre de l’Éducation, Vincent Peillon, candidat à la primaire du parti socialiste. L’organisation juive estimait alors à l’époque que ces déclarations ne servent que ceux qui veulent « réécrire l’Histoire ». Pas sûr du tout que le CRIF ose condamner de la sorte les propos de la Maire de Paris.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer