Publié le 26 Déc 2021

À fond l’islamo-gauchisme : Hidalgo honore la mémoire du négationniste antijuif Desmond Tutu mort à 90 ans

La candidate socialiste à l’élection présidentielle, Anne Hidalgo, continue d’envoyer des signaux à l’électorat islamo-gauchiste de Mélenchon, en honorant ce dimanche la mémoire l’archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu, foncièrement antisioniste et accusé d’antisémitisme.

« Immense respect et reconnaissance pour ce combattant infatigable des droits et de l’égalité qui vient de s’éteindre. Qu’il repose en paix », a écrit sur les réseaux sociaux la Maire de Paris.

Soutien notoire du mouvement antisémite anti-israélien BDS, Desmond Tutu avait dans une interview à un journal américain minimisé en 1989 la souffrance qu’ont endurée les victimes du génocide nazi en déclarant que les chambres à gaz était faites pour « une mort plus propre » que les crimes de l’apartheid, en se plaignant d’un « monopole de l’Holocauste » ainsi qu’en demandant aux victimes de « pardonner les nazis pour l’holocauste ». Des remarques jugées par le centre Simon-Wiesenthal comme étant « des insultes aux Juifs et aux victimes des nazis ».

En 2009 il avait déclaré au journal israélien Haaretz qu’Israël « fait payer aux Palestiniens le prix de la Shoah ».

En 2013, il a également déclaré que les Juifs « pensent avoir le monopole de Dieu », et ont « combattu » et se sont « opposés » à son Dieu.

L’archevêque a même estimé que « le lobby juif est puissant, très puissant ».  Il taxe les Juifs « d’arrogance, l’arrogance du pouvoir parce que les Juifs forment un puissant lobby dans ce pays ».

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer