Publié le 18 Oct 2021

Haine du Juif : des écrits antisémites glissés dans plusieurs dizaines de boîtes aux lettres de Romainville

Des écrits antisémites ou ciblant des représentants politiques ont été glissés samedi 16 octobre dans plusieurs dizaines de boîtes aux lettres de pavillons à Romainville (Seine-Saint-Denis), révèle le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme(BNVCA).

C’est un habitant de la commune qui a alerté le BNVCA samedi, après avoir trouvé dans sa boîte aux lettres des pages de journaux portant des inscriptions antisémites, comme « Banquiers Juifs Ripoux », « pouvoir juif, menace planétaire », « le racket juif depuis 1945 ». Ces tracts antisémites ont été déposés dans les boîtes aux lettres d’au moins une cinquantaine de pavillons de la rue du Capitaine Guynemer et de l’avenue du Colonel Fabien à Romainville.

« Le BNVCA constate que les activistes d’extrême droite semblent relever la tête .Les citoyens de confessions juive sont pris entre les deux forme d’antisémitisme, celui d’extrême droite, traditionnel, et le nouvel antisémitisme  commis par des originaires d’Afrique noire et d’Afrique du Nord, se recommandant de l’Islam , ainsi que du soutien aux enfants palestiniens , encouragés et incités à la haine par des de l’Etat juif par des organisations islamo palestiniennes qui ont pignon sur rue dans l’hexagone, et sont soutenues par les militants d’extrême gauche », a dénoncé le BNVCA dans un communiqué.

Le Préfet a assuré au BNVCA que « tout sera mis en oeuvre pour identifier et interpeller l’auteur des faits, y compris en usant des vidéosurveillances existantes ».

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer