Publié le 19 Sep 2021

Colère du CRIF Toulouse : « En France on peut appeler à tuer du Juif en se réfugiant derrière le Coran »

Le président du CRIF Toulouse Midi-Pyrénées, Franck Touboul, a fustigé mercredi la décision de la justice française de relaxer l’imam antijuif de Toulouse, Mohamed Tataï.

————— IMPORTANT —————

Vous aimez nos articles ? Vous aimez nos combats ? Aidez nous : CLIQUEZ ICI  (lien PayPal pour votre don)

« Je respecte les décisions de justice même quand je ne les comprends pas. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser que même quand on tue un Juif, on n’est pas condamné si jamais on est considéré comme fou. Et dire devant plusieurs milliers de personnes dans une mosquée qu’il faut tuer les Juifs en se réfugiant derrière un texte qui a 500 ou 800 ans évite toute condamnation, chacun jugera et chacun appréciera de la qualité de la décision du tribunal », a-t-il dénoncé à la radio France Bleu.

Selon le tribunal correctionnel de Toulouse, les propos tenus dans le cadre de son prêche sont certes qualifiés « d’imprudents » mais ne traduisent pas « une pensée à connotation discriminante ou raciste », soulignant que rien dans le passé de Mohamed Tataï, imam depuis plus de 30 ans à Toulouse, ne milite de « l’existence » d’un mode de pensée « à connotation discriminante ou raciste » qui rendrait possible « une intention coupable ».

Lors de l’audience fin juin, le parquet de Toulouse avait estimé le délit constitué et avait requis 6 mois de prison avec sursis.

Le parquet près le tribunal judiciaire de Toulouse dispose désormais de dix jours pour faire appel de cette décision.

Fin juin, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) avait qualifié de « ridicule » la peine de six mois de prison avec sursis réclamée par la justice à l’encontre de l’imam.

Selon le texte traduit lors de l’enquête, l’imam cite un hadith proclamant : « le jour du jugement ne parviendra que quand les musulmans combattront les juifs, le juif se cachera derrière l’arbre et la pierre, et l’arbre et la pierre diront « oh musulman, oh serviteur de Dieu, il y a un juif derrière moi, viens et tue-le, sauf Algharqada, qui est l’un des arbres des juifs ».

L’affaire avait éclaté à la suite d’un signalement de la vidéo de la mosquée de Toulouse par notre site Le Monde Juif .info, qui avait immédiatement alerté le Maire de la cité rose, Jean-Luc Moudenc.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Vous aimez nos articles ? Vous aimez nos combats ? Aidez nous : CLIQUEZ ICI  (lien PayPal pour votre don)

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer