Publié le 2 Août 2021

Netanyahu : “Bennett augmente les impôts pour financer ses promesses aux islamistes de Ra’am”

L’ancien Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, chef de l’opposition, a accusé lundi son successeur Naftali Bennett d’augmenter les impôts pour financer les dizaines de milliards de shekels promis aux islamistes du parti Ra’am, allié de la coalition anti-Netanyahu.

Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

“Nous avons travaillé pour réduire les impôts. Et que fait le gouvernement actuel, après avoir promis de ne pas augmenter les impôts ? Il augmente les impôts. Ils le font pour lever les 50 milliards de shekels promis à Mansour Abbas. Vous pouvez l’appeler la “taxe Abbas”, si vous le souhaitez. C’est le gouvernement Abbas, a-t-il accusé”, alors que pour la première fois depuis trois ans le gouvernement a adopté lundi le budget de l’État pour 2021 et 2022.

En raison d’une longue crise politique, ayant conduit à la tenue de quatre élections, aucun budget n’a été voté en Israël depuis 2018.

Approuvé par le nouveau gouvernement de coalition au pouvoir, le budget doit être soumis dans les prochaines semaines au vote du Parlement, la Knesset, où il doit obtenir l’appui d’une majorité d’au moins 61 députés.

Sans une approbation du budget par les élus, la Knesset se dissoudra (comme en décembre dernier) et de nouvelles élections législatives seront convoquées 90 jours plus tard.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer