Publié le 13 Juil 2021

La terre d’Israël crie sa judaïté : d’antiques pièces de monnaie à la gloire de la « Liberté de Sion » découvertes en Judée

Des archéologues israéliens ont récemment découvert en Judée-Samarie deux pièces de monnaie  rares datant des révoltes juives contre les Romains.

Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

L’une d’elles porte sur une face une feuille de vigne et l’inscription en hébreu « Herut Zion » (la liberté de Sion), et sur l’autre, le dessin d’une amphore et l’inscription « An II ».

L’autre pièce porte une branche de palmier, peut-être un lulav (l’une des plantes rituelles utilisées pendant la fête juive de Soukkot) et une couronne entourée de l’inscription « LeHerut Yerushalayim » (pour la liberté de Jérusalem).

Sur son autre face la pièce est décorée d’un instrument de musique, probablement une lyre selon Raviv, ainsi que de l’inscription « Shimon », le nom du chef rebelle, Shimon Ben Kosevah, plus connu sous le nom de Bar-Kokhba.

« La pièce de Wadi Rashash indique la présence d’une population juive dans la région jusqu’à la fin de la révolte de Bar-Kochba, contrairement à ce que pensaient auparavant les chercheurs : que la colonie juive au nord de Jérusalem a été détruite pendant la Grande Révolte et pas après », a déclaré le Dr Dvir Raviv de Bar-Ilan, qui a dirigé l’enquête.

La pièce est également la première preuve que « la plus septentrionale des provinces de Judée à l’époque romaine était contrôlée par l’administration de Bar Kochba ».

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer