Publié le 1 Avr 2021

Sarcelles : trois jeunes juifs agressés au couteau, l’agresseur en liberté, le caractère antisémite pas retenu

Un homme muni d’un couteau a agressé lundi soir trois jeunes juifs à Sarcelles non loin de la synagogue, révèle jeudi Le Parisien.

Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Une femme, qui était à son balcon au moment des faits, a évité le pire en criant aux jeunes juifs qu’un homme derrière eux avait un couteau. Ils ont alors fait face à l’individu avant de prendre la fuite.

Le suspect, un Pakistanais de 35 ans, est arrêté peu de temps après par une patrouille de police, puis placé en garde à vue au commissariat de Sarcelles.

Selon certains témoignages recueillis, il aurait lancé, au moment des faits : “Ils m’ont volé mon travail. ” Le parquet de Pontoise relève aussi au sujet du mis en cause “un contexte d’alcoolisation avancée”.

A l’issue de sa garde à vue, l’homme a été déféré au parquet de Pontoise mercredi, et celui-ci a ouvert une information judiciaire pour “menace avec arme”. Mis en examen par le juge d’instruction, il a été placé dans la soirée sous contrôle judiciaire et a été remis en liberté.

“Le parquet de Pontoise, qui avait pour sa part requis son placement en détention provisoire, a fait appel de la décision du juge des libertés. Il précise également qu’aucun élément n’a permis de confirmer le caractère antisémite des faits. Cette circonstance aggravante n’ayant pas été retenue au final”, précise Le Parisien.

La communauté juive sarcelloise ne semble guère convaincue par les explications des pouvoirs publics. “Que faisait cet homme, qui est SDF, dans le quartier juif de Sarcelles un soir de fête ? Tout cela me semble inquiétant. Il est arrivé par-derrière les jeunes. Il ne pouvait pas ne pas voir qu’ils portaient la kippa. Je demande des éclaircissements”, s’interroge René Taïeb, président des communautés juives du Val-d’Oise, selon qui “cet acte reste susceptible d’avoir un caractère antisémite”.

Moïse Kalhoun, qui dirige la communauté de Sarcelles, précise que l’inquiétude est d’autant plus grande que le suspect aurait été vu aux abords de la grande synagogue ce jeudi matin, quelques heures seulement après sa remise en liberté. “Le risque est toujours là”, estime-t-il. “Je suis très inquiet et c’est un sentiment plus que partagé. ” Il se dit persuadé que le mis en cause voulait agresser les jeunes après avoir repéré qu’ils portaient la kippa. “Je ne suis pas dans l’obsession de l’antisémitisme mais là, cela me semble flagrant. ”

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer