Publié le 24 Mar 2021

Darmanin face à ses responsabilités : un député demande officiellement la dissolution du “Collectif Palestine Vaincra”

Le député de la Nièvre Patrice Perrot (LREM) a officiellement demandé mardi la dissolution du “Collectif Palestine Vaincra”, proche du groupe terroriste Front populaire pour la Libération de la Palestine.

Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

“M. Patrice Perrot alerte M. le ministre de l’Intérieur sur un collectif « antisioniste » associé à une organisation nouvellement désignée comme terroriste par l’État d’Israël ayant pignon sur rue en France : le collectif Palestine vaincra. En effet, le 21 février 2021 le Premier ministre d’alternance et ministre de la défense israélien Benny Gantz a signé une déclaration désignant Samidoun, un “réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens”, comme organisation terroriste, l’identifiant comme partie intégrante du Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP), une organisation terroriste désignée comme telle par l’Union européenne, les États-Unis d’Amérique, le Canada et Israël. L’ordre de désignation associe également le site internet du groupe français “antisioniste”, collectif Palestine vaincra (palestinevaincra.com) à l’organisation nouvellement désignée”, a rappelé l’élu dans une question écrite au gouvernement adressée au ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

“Selon le communiqué du ministère de la Défense israélien, “l’objectif officiel de Samidoun est d’assister les prisonniers palestiniens dans leur lutte pour être libérés de prison. Cependant, dans la pratique, il sert de façade pour le FPLP à l’étranger. L’organisation joue également un rôle important dans les efforts de propagande anti-israélienne du FPLP, la collecte de fonds et le recrutement d’activistes [au profit du FPLP]. Ces activités complètent la lutte terroriste armée et violente que le FPLP engage contre Israël”.”, poursuit le député.

“La question de la dissolution dudit collectif se pose au regard de ses agissements sur le territoire national : appel à la destruction de l’État d’Israël via la promotion d’un “antisionisme” haineux et donc d’un antisémitisme tout aussi virulent au regard de la définition de travail de l’antisémitisme élaborée par l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance) sur le nouveau visage de l’antisémitisme, endossée officiellement par la France lors du discours du Président de la République le 20 février 2019, appel au boycott total de l’État d’Israël en support de la campagne BDS en France, qui est pourtant illégale, notamment grâce à des actions coup de poing. En parallèle, le collectif mène des campagnes très actives pour la libération de terroristes pourtant notamment condamnés par la justice française. Il souhaite donc savoir ce qu’il compte faire face aux “méthodes militantes” employées par le collectif Palestine vaincra et quelle est sa position au regard d’une dissolution dudit collectif, qui semble fort légitime”, conclut l’élu.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche