Publié le 17 Fév 2021

Silence de l’UEJF : l’un des fils de Mireille Knoll dit avoir été victime d’une “récupération honteuse” par l’extrême gauche

L’un des deux fils de Mireille Knoll, assassinée en 2018, s’est insurgé mardi soir contre “la récupération honteuse” dont il a été “victime”, lors d’un rassemblement organisé dimanche à la mémoire d’Ilan Halimi par un collectif juif islamo-gauchiste.

“Dimanche matin, j’ai entendu sur RTL un journaliste nous répéter, chaque heure, qu’il y aurait un hommage à Ilan Halimi à 14h, et j’ai voulu m’y rendre. Le journaliste devait certainement être un militant engagé d’extrême gauche, qui a sournoisement distillé une information tronquée”, a expliqué Allan Knoll chez nos confrères d’I24News.

“Lorsque je suis arrivé, il y avait des panneaux au pied de la tribune avec des photos, dont celle de ma mère. Ça m’a ému. Donc j’ai dit que j’étais le fils de Mireille Knoll et je leur ai demandé si je pouvais tenir la photo de ma mère lors de la commémoration”, a-t-il expliqué.

  1. Knoll, en constatant “un glissement vers la haine de la police”, choisit alors de quitter le rassemblement.

L’UEJF, qui s’est exprimée mardi pour attaquer le mouvement Génération identitaire, n’a pas eu le moindre mot sur l’honteuse instrumentalisation de la mémoire d’Ilan Halimi par l’extrême gauche.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer