Publié le 18 Jan 2021

Le député Meyer Habib soutient la famille Horgen : “Anne Hidalgo doit retirer la médaille décernée à Mahmoud Abbas”

Le député Meyer Habib a apporté lundi son soutien à l’appel du mari d’Esther Horgen, une Franco-israélienne mère de six enfants massacrée le mois dernier par un terroriste palestinien, demandant à la Maire de Paris Anne Hidalgo de retirer la médaille qu’elle a décernée en 2015 à Mahmoud Abbas.

“Il demeure : Esther est morte, pas le sauvage qui lui a ôté la vie. Pire, il est célébré comme un héros par l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, qui lui verse dès ce mois-ci une importante pension, financée par des fonds d’« aide internationale », en particulier européens, comme il le fait pour tous les terroristes… Mahmoud Abbas, voilà « l’homme de paix » décoré en grande pompe le 21 septembre 2015 à l’Hôtel de Ville, en présence du tout Paris gauche caviar… La Maire lui a décerné en personne la médaille du Grand Vermeil, décoration la plus prestigieuse de la Ville, après avoir adressé l’invitation dixit au “Président de la Palestine” !”, a fustigé l’élu dans un communiqué.

ASSASSINAT D’ESTHER HORGEN : MADAME HIDALGO, L’HONNEUR ET LA MORALE COMMANDENT QUE MAHMOUD ABBAS SOIT OFFICIELLEMENT…

Publiée par Meyer Habib sur Lundi 18 janvier 2021

“Le 11 janvier, Benjamin Horgen a écrit à Anne Hidalgo pour exprimer sa profonde indignation et demander le retrait officiel de la décoration. Il n’est pas acceptable que la Ville de Paris, la Ville Lumière, capitale de la France, encense, honore un autocrate négationniste, qui sponsorise ouvertement le terrorisme et rétribue des assassins ! On ne peut d’un côté condamner le terrorisme quand il frappe des Français à Paris et fermer les yeux quand le même terrorisme tue des Français à l’étranger, y compris en Israël ! On ne peut d’un côté organiser “Tel-Aviv sur Seine”, inauguré une place de Jérusalem à Paris 17e et par ailleurs, célébrer cet ancien allié du Hamas, qui refuse depuis des années toute initiative de paix réaliste, condamne les États arabes qui normalisent leurs relations avec Israël et rêve d’un État palestinien non pas à côté mais à la place de l’État juif !”, a-t-il poursuivi.

“Je me suis longuement entretenu samedi soir avec son mari, Benjamin- dont la classe naturelle n’a d’égale que son immense dignité- que je rencontrerai mardi. Je l’appuie totalement dans sa démarche auprès de la Maire de Paris. Le président de l’association des victimes du terrorisme palestinien, Yohann Taïeb, a porté la lettre directement au cabinet d’Anne Hidalgo, qui a assuré qu’il “étudierait attentivement la demande”… Nous jugerons sur pièce. Je rappelle que dès le 30 septembre 2015, j’avais adressé une longue lettre ouverte à Anne Hidalgo pour lui faire part de mon incompréhension suite à cette décoration honteuse qui est une souillure pour Paris et pour la France ! (en photo). A présent, aux côtés de la famille, les Français d’Israël, les Français juifs, tous les Français attachés aux notions de justice et de dignité, attendent des actes, des actes concrets !”, a insisté l’élu.

“Madame Hidalgo, Esther était une enfant de Paris, elle y avait grandi, étudié, portait la ville lumière dans son cœur. Paris ne peut rester insensible au meurtre cruel d’un de ses enfants. Je vous demande solennellement de retirer la Médaille du Grand Vermeil à Mahmoud Abbas !”, a-t-il conclu.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————         

Notre site rencontre d’importants problèmes techniques. Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer