Publié le 13 Déc 2020

L’imam Chalgoumi plus combatif que jamais : « Lorsqu’ils me nomment « l’imam juif « , c’est un honneur pour moi »

L’iman de Drancy, lance un cri d’alerte, sa vie est plus que jamais en danger mais se montre plus combatif que jamais.

Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

L’imam rappelle avoir été la première cible du Collectif Cheikh Yassine, le groupuscule islamiste pro-Hamas impliqué dans les appels à la haine ayant conduit à la décapitation de l’enseignant Samuel Paty. « Ils me diabolisaient comme « le pion de Sarkozy », comme un « vendu à Israël et au CRIF et je ne sais quoi encore. Sur les tracts, ils m’accusaient de donner l’argent de la quête au CRIF, qui le reversait à l’armée israélienne. C’est n’importe quoi. Et les jeunes le croyaient ! », dénonce t-il dans un entretien exclusif accordé à Paris Match.

« Ils ont saccagé ma maison. C’était juste après un discours au mémorial de la Shoah. En 2009, j’ai écrit un article pour dénoncer l’importation du conflit israélo-palestinien en France. Ils ont brûlé ma voiture. A partir de 2010, des manifestations étaient régulièrement organisées contre moi. Ils filmaient ma maison et ma famille. Des membres du collectif Cheikh Yassine ont réussi à entrer chez moi. En 2012, Merah a tué une petite fille de six ans, Myriam. J’ai pleuré et prié devant sa tombe à Jérusalem. Ma fille s’appelle Myriam aussi. S’ils n’arrivent pas à m’avoir, ces gens-là peuvent s’en prendre à ma famille. En 2013, ils nous ont agressés en Tunisie, ont insulté ma femme et lui ont craché dessus. En 2014, je n’ai pas eu le choix. J’ai dû trouver une solution pour les mettre à l’abri à l’étranger et sous un autre nom. Je passe quatre à cinq mois sans les voir et les appelle au téléphone tous les jours. Je me déplace tout le temps et je vis en exil permanent. C’est le prix pour défendre la liberté », déplore t-il

« Depuis 30 ans, ils importent le conflit israélo-palestinien par un discours victimaire. Il n’y a pas pire que ces discours sur le passé colonial, ou le conflit israélo-palestinien, pour détruire la jeunesse. L’action du gouvernement est dans notre intérêt. Celui de protéger ses enfants contre l’islamisme, cette vermine qui salit les musulmans et qui transforme des enfants innocents en assassins. Comme Merah, Kouachi, Coulibaly , Anzorov », insiste t-il.

« C’est incroyable. C’est terrible. Il faut un courage énorme. Lorsqu’ils me nomment « l’imam juif », c’est un honneur pour moi. Ma fille dit « mon papa est l’imam de tout le monde ». Cette haine est animée à 90% par de l’antisémitisme. Il existe en France un antisémitisme incroyable. Lorsque je parle des islamistes dans mes prêches, 80% des fidèles sont d’accord avec moi. Mais si je parle des Juifs, 80% sont contre moi. Il y a un travail énorme à faire. Regardez Hypercasher, Merah ou Mehdi Nemmouche. Ils ont attaqué directement les juifs », souligne l’imam qui affirme ne pas croire en la déradicalisation.

« Les Frères musulmans ont fait de la cause palestinienne la colonne vertébrale de leur action. Je vais vous donner un exemple : Imaginons que vous récoltez 1000 euros lors de la quête du vendredi, dans n’importe quelle mosquée de France. Si vous faites la quête pour Gaza, vous récolterez dix fois plus. C’est incroyable, la présence de la cause palestinienne dans le discours des prêcheurs de haine sur les réseaux sociaux et dans les médias arabes. La plupart des gens qui cultivent la haine des Juifs ne fréquente même pas la mosquée. Le nationalisme arabe depuis 60 ans nous a fait beaucoup de tort. C’est l’arbre qui cache la forêt. Quand on nomme un aumônier comme « l’imam juif », cela signifie qu’il est dans la machine sioniste, au service des Juifs. On rejoint le discours victimaire. Pour eux, l’Etat français, comme l’Etat américain, est au service des Juifs », martèle t-il.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————         

Notre site rencontre d’importants problèmes techniques. Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer