Publié le 3 Déc 2020

Le plus beau but : le foot anglais frappe très fort contre la haine du Juif

La Ligue de football anglaise a adopté jeudi la définition de l’antisémitisme de l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA).

Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

“La Premier League a adopté la définition de l’antisémitisme de l’IHRA, dans le cadre de son engagement permanent à promouvoir l’égalité et la diversité et à lutter contre la discrimination sous toutes ses formes dans le football”, a-t-elle indiqué sur Twitter.

“La Premier League s’est engagée à lutter contre toute forme de discrimination dans le football. Notre adoption de la définition de travail de l’IHRA nous permettra d’être plus efficaces face à tout comportement antisémite visant nos clubs ou nos employés”, a précisé Bill Bush, directeur exécutif de la Premier League.

Cette annonce s’inscrit dans le cadre d’une vaste campagne de lutte contre la discrimination et le racisme dans le football anglais, et suit les traces du club londonien de Chelsea, qui a travaillé avec son propriétaire israélo-russe Roman Abramovich qui lutte activement contre l’antisémitisme.

Plusieurs organisations juives internationales ont salué le geste très fort de l’instance du football anglais.

L’IHRA a adopté le 26 mai 2016 par consensus une définition “non contraignante”, dite de travail, de l’antisémitisme. L’ensemble des membres, dont la France, a donc, de fait, donné un avis favorable à cette définition.

Au sens strict, la « définition » est extrêmement courte : “L’antisémitisme est une certaine perception des juifs, pouvant s’exprimer par de la haine à leur égard. Les manifestations rhétoriques et physiques de l’antisémitisme sont dirigées contre des individus juifs ou non-juifs et/ou leurs biens, contre les institutions de la communauté juive et contre les institutions religieuses juives. ”

Le document de l’IHRA se veut cependant un guide destiné à mieux identifier les incidents antisémites, dont il rappelle qu’il peut “être exprimé par le biais de discours, d’écrits, de formes visuelles et d’actions, et fait appel à des stéréotypes sinistres et des traits de caractère négatifs.”, et prendre la forme de théories conspirationnistes. Il précise également que “l’Etat d’Israël, perçu comme une collectivité juive, peut aussi être la cible de ces attaques.”.

Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Notre site rencontre d’importants problèmes techniques. Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer