Publié le 6 Déc 2020

Le Général de Villiers : « Les Juifs de France doivent vivre ici en sécurité »

L’ancien chef d’État-Major des armées, le général Pierre de Villiers, a déploré dimanche le départ contraint vers Israël de citoyens français de confession juive en raison de l’explosion de l’antisémitisme et du terrorisme islamique.

Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

« Je les comprends mais je le regrette », a déploré chez nos confrères de Radio J l’ancien militaire, auteur de « L’Équilibre est un courage », interrogé par Ilana Ferhadian.

« C’est une partie de la France qui part. C’est un échec de l’État qui ne remplit pas son contrat », a insisté le militaire, qui, selon certains spécialistes politiques, pourrait avoir des ambitions présidentielles.

« Les Juifs de France doivent vivre ici en sécurité », a-t-il insisté, rappelant être proche du Grand rabbin de France Haïm Korsia, qui fut longtemps aumônier de l’armée de l’air, et avec qui il a rappelé avoir travaillé sur les dispositifs sécuritaires pour protéger la communauté juive.

Sur la question de la lutte contre le terrorisme, le général préconise, comme de nombreux politiques, que la France s’inspire d’Israël. « Il faut s’inspirer de ceux qui sont très efficaces. C’est sûr qu’Israël a une grande expérience en la matière », a-t-il admis.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Notre site rencontre d’importants problèmes techniques. Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer