Publié le 29 Nov 2020

Une chanteuse libanaise met sa vie en danger :  »Israël n’est pas notre ennemi, je n’ai jamais cru ce mensonge »

Une chanteuse libanaise, Elissar Zakaria Khoury, connue sous son nom de scène d’Elissa, a récemment dénoncé la diabolisation d’Israël dans son pays.

Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

 »Depuis 20 ans, nos responsables politiques fustigent  »l’ennemi sioniste », et là, tout d’un coup, ils négocient avec Israël la démarcation de nos frontières communes », a-t-elle déclaré dans une interview accordée le 12 novembre à la chaîne libanaise MTV.

Laissez-moi vous dire que je ne suis pas contre la démarcation des frontières. Je soutiens la paix avec n’importe quel pays, quelle que soit l’identité de cet État. Nous voulons vivre. Nous voulons profiter de la vie qui nous reste. Nous voulons un bel avenir pour nos enfants, a-t-elle insisté.

Dire qu’Israël est notre ennemi est le plus gros mensonge que nous ayons vécu. Je n’ai jamais cru ce mensonge, mais certaines personnes l’ont cru et ont vécu leur vie en conséquence… C’est un complot, a-t-elle accusé.

Israël et le Liban sont toujours techniquement en guerre, mais ont récemment lancé des négociations sur un différend frontalier maritime sous les auspices des États-Unis et des Nations Unies pour ouvrir la voie à l’exploration pétrolière et gazière offshore.

Bahaa Hariri, frère du Premier ministre libanais Saad Hariri, a récemment appelé le Liban et Israël à faire la paix.

« Nous avons des problèmes entre nous et les Israéliens et nous devons les résoudre, mais en fin de compte, nous devons avoir la paix. Je veux que mes enfants vivent dans la paix et non dans la guerre », a déclaré Hariri dans une interview. Il a également appelé les pourparlers entre les deux pays « une étape positive » pour le Liban.

Claudine Aoun, la fille du président libanais, s’est également déclarée ouverte à un traité de paix avec Israël une fois les différends entre les deux pays résolus.

L’organisation terroriste Hezbollah soutenue par l’Iran, qui a une forte présence au parlement libanais, a souligné que les pourparlers soutenus par les États-Unis avec Israël ne signifiaient pas « réconciliation » ou « normalisation » avec l’État juif.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————         

Notre site rencontre d’importants problèmes techniques. Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer