Publié le 19 Oct 2020

Silence assourdissant de la France : un député tunisien antijuif justifie la décapitation du professeur Samuel Paty

Un député tunisien a justifié samedi la décapitation de l’enseignant sauvagement assassiné vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

“Porter atteinte au Prophète de Dieu est l’un des plus grands péchés qui soient. Tout homme qui se rend coupable de cela doit en assumer les conséquences et les résultats, qu’il soit un Etat, un individu ou un groupe d’individus”, a déclaré sur Facebook l’élu tunisien Rached Khiari.

الإساءة لرسول الله صلى الله عليه و سلم هي أعظم الجرائم و على من يقدم عليها تحمل تبعاتها و نتائجها دولة كانت أو جماعة أو فرد

Publiée par ‎Rached Khiari راشد الخياري‎ sur Samedi 17 octobre 2020

Selon le porte-parole du tribunal de première instance de Tunis, le parquet antiterroriste tunisien a ouvert une enquête à propos de sa publication.

La diplomatie française, si prompte à critiquer les moindres déclarations des dirigeants ou députés israéliens, n’a toujours pas condamné les propos du député tunisien.

En 2015, juste après le massacre antijuif de l’Hyper Cacher, Rached Khiari avait accusé une école juive loubavitch de Tunis, dirigée par le père d’une des victimes, d’être “une filière d’une école mère sioniste et sis en Israël”, tout en donnant publiquement l’adresse.

————— IMPORTANT —————

Soutenez notre média, nous avons besoin de vous pour réaliser nos projets. Un don de 1€, 5€, 10€….50€… 100€, PEU IMPORTE MAIS AIDEZ NOUS SVP : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer