Publié le 6 Oct 2020

Loi sur le séparatisme islamiste : l’islamiste Idriss Sihamedi s’attaque aux Juifs

Le fondateur de la sulfureuse ONG “Barakacity”, soupçonnée d’être liée au djihadisme, l’islamiste Idriss Sihamedi s’est attaqué mardi aux Juifs en pourfendant le projet de loi du gouvernement contre le séparatisme islamiste.

Soutenez notre média, nous avons besoin de vous pour réaliser nos projets : CLIQUEZ ICI

“Il faudra un moment donné nous expliquer cette laïcité interdisant de parler de politique dans les mosquées mais d’avoir des représentants politiques qui parlent de la politique dans des synagogues ou à l’Assemblée avec une Kippa. Tout ça est terriblement flou”, a-t-il écrit sur Twitter.

Cette future loi vise principalement à lutter contre l’islam politique et l’islam radical. Encore à l’écriture, le texte devra ensuite être “stabilisé”, pour arriver début décembre en Conseil des ministres, puis en janvier à l’Assemblée nationale. Le débat au Parlement est prévu pour le premier semestre 2021.

Fin septembre, le ministre de l’Intérieur Gérard Darmanin avait accusé Idriss Sihamedi d’être un “habitué des propos ignobles, incitant à la haine et faisant l’apologie du terrorisme”.

La rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Le Monde Juif .info est un média profondément sioniste et surtout indépendant. Nous n’avons pas un grand groupe ou un milliardaire derrière nous. Nous nous battons avec des moyens extrêmement limités. Vous êtes 100 000 abonnés à nous suivre sur nos réseaux sociaux mais très peu à nous soutenir financièrement. Soutenez notre média, nous avons besoin de vous pour réaliser nos projets : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer