Publié le 20 Oct 2020

Le cri du cœur d’un présentateur Tv : « La première école à avoir été visée par le terrorisme c’est l’école juive d’Ozar Hatorah »

Le journaliste, chroniqueur radio, présentateur télé, Christophe Beaugrand, s’est ému mardi de l’oubli dans les médias que la première école à avoir été visée par le terrorisme est l’école juive d’Ozar Hatorah, après la décapitation par un terroriste tchétchène d’un enseignant à Conflans-Sainte-Honorine.

Soutenez notre média, nous avons besoin de vous pour réaliser nos projets. Un don de 1€, 5€, 10€….50€… 100€, PEU IMPORTE MAIS AIDEZ NOUS SVP : CLIQUEZ ICI

« Nous sommes tous choqués que l’école ait été attaquée avec l’assassinat monstrueux de #SamuelPaty Mais avons-nous oublié que l’école avait déjà été visée? Toulouse, mars 2012 un professeur et 3 enfants odieusement exécutés. N’oublions JAMAIS Jonathan, Gabriel, Arié & Myriam « , a-t-il souligné sur Twitter.

Dès l’annonce de l’horrible meurtre, plusieurs experts des plateaux tv avaient affirmé que cette décapitation était la première exaction visant une école française. Notre correspondant en France, Yohann Taïeb, avait été le premier à souligner sur les réseaux sociaux l’occultation de l’attaque perpétrée en 2012 par le terroriste Merah contre l’école juive.

Une enseignante a même osé déclarer à la télévision : « Il manquait plus que l’école comme symbole à attaquer », en allusion à la décapitation de l’enseignant.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Soutenez notre média, nous avons besoin de vous pour réaliser nos projets. Un don de 1€, 5€, 10€….50€… 100€, PEU IMPORTE MAIS AIDEZ NOUS SVP : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer