Publié le 29 Oct 2020

Caricatures du prophète Mahomet : la branche « politique » du Hezbollah menace la France

Le secrétaire général adjoint du groupe terroriste chiite libanais Hezbollah, le cheikh Naïm Kassem, a critiqué jeudi la France après les propos du président français Emmanuel Macron défendant les caricatures du prophète Mahomet.

Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

« La position de la France qui incite à offenser le messager de l’humanité est le reflet d’un cas d’animosité  à l’encontre de l’Autre. Elle illustre un manque d’argument vis-à-vis de la noblesse et de la grandiose des préceptes de l’islam », a-t-il déclaré lors d’une cérémonie commémorant la naissance du prophète Mahomet et la « semaine de l’unité islamique », organisée dans la banlieue sud de Beyrouth.

« Les autorités françaises devraient cesser ces méthodes dangereuses car elles n’en récolteront que des pertes », a-t-il ajouté.

Alors que plusieurs pays européens ont récemment classé terroriste le Hezbollah, la France persiste à maintenir une distinction entre une prétendue « branche politique » du mouvement chiite et sa branche armée (terroriste), occultant sciemment que c’est la branche politique qui donne les ordres à la branche armée, y compris pour les attentats.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

————— IMPORTANT —————

Notre site rencontre d’importants problèmes techniques. Nos infos sont gratuites mais il y a un travail derrière et des charges. Nous avons besoin de votre aide, de vos dons, aussi modestes soient-ils. Aidez nous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer