Publié le 8 Sep 2020

Scandaleux : l’AFP cache aux lecteurs que le “cerveau” de l’attentat antisémite de la rue des Rosiers vit dans les “Territoires palestiniens”

Le porte-parole de la sœur d’une des victimes de l’attentat antisémite de la rue des Rosiers a dénoncé lundi l’omission volontaire par l’Agence France Presse (AFP), largement subventionnée par l’Etat français, que le “cerveau” de ce massacre antijuif vit paisiblement à Ramallah dans les “Territoires Palestiniens”.

POUR FAIRE UN DON AU MONDE JUIF. INFO CLIQUEZ ICI

Selon le journal Le Parisien, qui a déjà publié en août 2019 des informations explosives sur cet accord honteux, la justice a récemment eu accès à des documents classés secret-défense. L’un d’entre eux, évoque “noir sur blanc un accord passé avec le groupe terroriste, qui s’insurge du non-respect des engagements antérieurs de la France”. “Le groupe terroriste s’estime ainsi délié de sa promesse de considérer notre territoire comme un sanctuaire”. Inquiet, l’auteur de ce télégramme écrit même que si l’accord conclu avec le groupe n’est pas respecté, “la France doit s’attendre à subir une action terroriste de type rue des Rosiers” dans les “48 heures”.”, précise le quotidien.

Interrogé par Le Monde Juif .info, le porte-parole de la sœur d’une des victimes, Yohann Taïeb, estime que “les autorités françaises cachent encore bien des secrets dégoûtants sur cet attentat”. Il réitère son appel au Président Macron de “lever totalement le secret-défense sur tous les documents relatifs à cet attentat afin d’aider la justice à faire toute la lumière”.

La rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

———- URGENT – IMPORTANT ———-

Le Monde Juif .info a besoin de votre soutien : POUR FAIRE UN DON AU MONDE JUIF. INFO CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer