Publié le 29 Sep 2020

Macron reconnaît enfin qu’Israël a raison : « Le Hezbollah ne peut pas être un parti respectable »

Le président français Emmanuel Macron, ridiculisé par la classe politique libanaise, est sorti dimanche de sa réserve, notamment en menaçant indirectement le groupe terroriste chiite libanais Hezbollah, jusqu’à présent ménagé diplomatiquement par le chef de l’Etat.

URGENT : soutenez notre média, nous avons besoin de vous : CLIQUEZ ICI

« J’ai honte » pour les dirigeants libanais, a lancé le président français. Après le renoncement du Premier ministre désigné Moustapha Adib, incapable de former un gouvernement en raison de querelles politiciennes, le Liban se retrouve empêtré dans une crise politique.

Le chef d’Etat français a « pris acte de la trahison collective » des partis libanais qui, selon lui, « portent l’entière responsabilité » de cet échec.

Le Hezbollah « ne doit pas se croire plus fort qu’il ne l’est », a tancé Emmanuel Macron. Ce parti « ne peut en même temps être une armée en guerre contre Israël, une milice déchaînée contre les civils en Syrie et un parti respectable au Liban. C’est à lui de démontrer qu’il respecte les Libanais dans leur ensemble. Il a, ces derniers jours, clairement montré le contraire ».

La rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Merci de poursuivre votre lecture encore quelques secondes car c’est important :

URGENT : soutenez notre média, nous avons besoin de vous : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer