Publié le 7 Mai 2020

Menacées de poursuites judiciaires, des banques palestiniennes ferment des comptes liés à des terroristes

Plusieurs banques situées dans les territoires contrôlés par l’Autorité palestinienne ont commencé à fermer des comptes appartenant à des terroristes emprisonnées en Israël par crainte de poursuites judiciaires après une mise en demeure d’une ONG israélienne.

L’ONG Palestinian Media Watch (PMW) a récemment averti les responsables des banques que le fait de ne pas fermer les comptes pourrait entraîner de potentielles poursuites pénales et civiles pour avoir participé au versement par l’Autorité palestinienne de pensions versées aux terroristes emprisonnés en Israël, lorsque la législation israélienne concernant cette procédure serait appliquée dans deux jours. Ces derniers jours, différents médias arabes ont signalé que certaines banques actives dans l’Autorité palestinienne se sont activées déjà pour fermer les comptes des terroristes détenus et libérés avant l’entrée en vigueur de la nouvelle loi.

PMW a déclaré que sa lettre d’avertissement “informait les banques de la nouvelle législation israélienne qui criminalise explicitement les paiements de salaire de l’Autorité palestinienne aux prisonniers terroristes et interdit également de faciliter le paiement de ces récompenses pour le terrorisme. Dans la lettre, PMW a averti les banques des répercussions juridiques encourues.

Sur la base de la rapidité avec laquelle les banques de l’Autorité palestinienne s’activent, il semble que PMW ait identifié avec précision les banques comme le maillon faible du programme de récompense du terrorisme de l’Autorité palestinienne. Beaucoup de ces banques sont des banques étrangères qui font des affaires à l’échelle internationale et ne voudraient pas être la cible de menace de poursuites pénales ou civiles pour soutien au terrorisme.

Les informations selon lesquelles les banques ferment les comptes des prisonniers terroristes ne sont pas apparues dans les médias officiels contrôlés par l’Autorité palestinienne, mais plutôt dans des sources d’information arabes indépendantes.

Le porte-parole de la Commission des affaires des prisonniers de l’OLP, Hassan Abd Rabbo, a confirmé que des familles de terroristes se plaignaient déjà de la fermeture de leurs comptes bancaires et a également confirmé que l’Autorité palestinienne avait des discussions sur cette nouvelle crise.

La rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Merci de poursuivre votre lecture encore quelques secondes car c’est important :

C’est vrai, la situation est difficile financièrement pour tous depuis un mois. C’est vrai vous êtes très sollicités sur les réseaux sociaux pour aider des personnes en difficulté ou traversant une terrible épreuve. Nous en sommes conscients mais Le Monde Juif .info, votre média militant, a besoin de vous PLUS QUE JAMAIS pour SURVIVRE. Afin de moderniser le site, de lui offrir un meilleur serveur pour éviter les pannes qui se multiplient depuis quelques temps, de vous offrir des contenus vidéo exclusifs, un nouveau souffle…nous avons besoin de votre soutien, un geste, un don, juste quelques secondes de votre part : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer