Publié le 11 Mai 2020

Israël approuve un prêt de 400 millions de dollars pour aider El Al à surmonter l’épidémie de coronavirus

Le ministère israélien des Finances a accepté de garantir 80 % d’un prêt de 400 millions de dollars américains destiné à sauver de la faillite El Al, la principale compagnie aérienne du pays, a rapporté dimanche le site Internet Ynet.

Pour recevoir cette garantie, El Al devra cependant réduire ses dépenses d’au moins 50 millions de dollars, et ses propriétaires devront injecter immédiatement 28,5 millions de dollars supplémentaires dans l’entreprise.

Depuis sa création en 1948, El Al a été une entreprise d’Etat jusqu’en 2004, date à laquelle elle a finalement été cédée à des particuliers.

En raison de l’épidémie de coronavirus, l’entreprise a dû interrompre la plupart de ses vols, a mis environ 6.000 employés en congés sans solde, et a annoncé un risque de faillite.

La rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Merci de poursuivre votre lecture encore quelques secondes car c’est important :

C’est vrai, la situation est difficile financièrement pour tous depuis un mois. C’est vrai vous êtes très sollicités sur les réseaux sociaux pour aider des personnes en difficulté ou traversant une terrible épreuve. Nous en sommes conscients mais Le Monde Juif .info, votre média militant, a besoin de vous PLUS QUE JAMAIS pour SURVIVRE. Afin de moderniser le site, de lui offrir un meilleur serveur pour éviter les pannes qui se multiplient depuis quelques temps, de vous offrir des contenus vidéo exclusifs, un nouveau souffle…nous avons besoin de votre soutien, un geste, un don, juste quelques secondes de votre part : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer