Publié le 24 Avr 2020

La France de Macron menace de changer ses liens avec Israël et donne ENCORE des millions aux Palestiniens

La diplomatie française s’est livrée jeudi à une violente charge anti-israélienne lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU lors d’une visioconférence consacrée à la question du conflit israélo-palestinien.

« La France s’aligne sur la déclaration écrite de l’Union européenne qui réaffirme la position de longue date de l’UE sur la solution des deux États. Avant tout, je tiens à réitérer la grave préoccupation de la France concernant la menace d’annexion à la lumière des récents développements. La France, de même que ses partenaires européens, a mis en garde à plusieurs reprises contre l’annexion de certaines parties de la Cisjordanie, y compris la vallée du Jourdain et les colonies. Cela constituerait une violation flagrante du droit international, qui interdit strictement l’acquisition par la force de territoires occupés. De telles mesures, si elles étaient mises en œuvre, ne resteraient pas sans réaction et seraient prises en compte dans nos relations avec Israël », a menacé l’ambassadeur de la France à l’ONU, M. Nicolas de Rivière.

« Nous avons également condamné les récentes annonces du gouvernement israélien visant à faire avancer la colonisation à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, en particulier dans la zone E1, ainsi qu’à Givat Hamatos et Har Homa, qui sont situés dans des zones particulièrement sensibles. Ces annonces menacent la viabilité d’un futur État palestinien. Nous appelons le gouvernement israélien à suspendre la publication d’appels d’offres ou toute mesure visant à promouvoir la construction à Har Homa, Givat Hamatos et dans la zone E1, ainsi qu’à ne prendre aucune mesure unilatérale susceptible de compromettre la solution des deux États et la perspective de la reprise des pourparlers de paix. Nous ne reconnaîtrons aucune modification aux lignes de juin 1967, sauf celles agréées entre les deux parties. C’est une question de principe : le respect du droit international, y compris les résolutions de ce Conseil, s’applique sans exception. Mais il s’agit aussi d’être pragmatique : la solution des deux États est la seule façon d’apporter une paix durable à la région. C’est dans l’intérêt des Israéliens et des Palestiniens, ainsi que de l’UE voisine », a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le représentant permanent de la France auprès des Nations unies a demandé instamment à Israël, sous le prétexte de l’épidémie de coronavirus « de mettre en œuvre une suspension totale des démolitions et des confiscations des infrastructures palestiniennes et internationales, et d’autoriser la livraison de matériel médical et les évacuations d’urgence humanitaire, conformément à ses devoirs en tant que puissance occupante ».

Le diplomate français a poussé plus loin ses exigences puisqu’il a demandé à Israël de « conclure un accord durable et global sur le reversement des revenus de taxe prélevées par Israël au nom de l’Autorité palestinienne afin de permettre à l’Autorité palestinienne de faire face à la réponse au COVID-19 ».

L’ambassadeur a précisé lors de son intervention que l’Agence française de développement a mobilisé 3 millions d’euros « pour soutenir la réponse palestinienne au COVID-19 ».

La rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Merci de poursuivre votre lecture encore quelques secondes car c’est important :

C’est vrai, la situation est difficile financièrement pour tous depuis un mois. C’est vrai vous êtes très sollicités sur les réseaux sociaux pour aider des personnes en difficulté ou traversant une terrible épreuve. Nous en sommes conscients mais Le Monde Juif .info, votre média militant, a besoin de vous PLUS QUE JAMAIS pour SURVIVRE. Afin de moderniser le site, de lui offrir un meilleur serveur pour éviter les pannes qui se multiplient depuis quelques temps, de vous offrir des contenus vidéo exclusifs, un nouveau souffle…nous avons besoin de votre soutien, un geste, un don, juste quelques secondes de votre part : CLIQUEZ ICI

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer