Publié le 21 Mar 2020

Scandaleux : Macron profite du coronavirus pour libérer un terroriste du régime iranien et crache sur la justice française

Profitant de la crise du coronavirus, la France a discrètement fait libérer vendredi un ingénieur iranien en lien avec groupe terroriste des gardiens de la révolution islamique, fer de lance du régime de Téhéran, en échange de la libération d’un otage, le chercheur français Roland Marchal.

—————– URGENT / IMPORTANT ———————
Pour soutenir notre média, son indépendance, sa ligne éditoriale pro-Israël, un seul geste, un don, même un petit don :

——————————————-

La République islamique a indiqué que la France avait libéré l’ingénieur iranien Jalal Rohollahnejad, dont la justice française vient d’accepter mi-mars l’extradition vers les Etats-Unis.

Selon des images diffusées par la télévision d’Etat iranienne, M. Rohollahnejad est arrivé à Téhéran dans la nuit de vendredi à samedi où il a été accueilli par quelques personnes de sa famille.

—————– URGENT / IMPORTANT ———————
Soutenons le Collectif des Français victimes du terrorisme palestinien

——————————————-

Deux juges fédéraux américains soupçonnent l’ingénieur d’une série d’infractions liées à une tentative d’exportation vers l’Iran, via les Émirats Arabes Unis, de systèmes industriels à micro-ondes et de systèmes anti-drones, des matériels pouvant, selon les autorités américaines, être transformés assez facilement en armement. Selon la justice américaine, l’ingénieur aurait agi pour le compte d’une entreprise iranienne en lien avec le corps des gardiens de la révolution islamique, fer de lance du régime de Téhéran.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer