Publié le 8 Fév 2020

Antisémitisme/antisionisme : le député Meyer Habib appelle au boycott touristique de la Tunisie

Le député Meyer Habib (UDI) a appelé jeudi au boycott touristique de la Tunisie après une nouvelle provocation anti-israélienne du président tunisien Kaïs Saïed.

—————– URGENT / IMPORTANT ———————
Aidez Le Monde Juif .info. N’hésitez pas à faire des dons de 1€-5€-10€-20€-50€ ou plus. Chaque don est IMPORTANT. Allez, on compte sur vous !!!
Participer à la cagnotte en ligne
——————————————-

“La Tunisie érige la haine d’Israël en politique d’état, boycotte un sportif franco-israélien – Allez-vous continuer à vous y rendre et cautionner ?!”, s’est insurgé l’élu sur Facebook.

“Alors que l’Egypte et la Jordanie ont conclu des accords de paix, que l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahreïn ou le Maroc ont engagé une normalisation des relations avec Israël, la Tunisie s’enfonce dans la haine obsessionnelle et suit les traces de l’Iran. Même le sport n’est pas épargné. Quelle tristesse !”, a-t-il déploré.

“Le 29 janvier, le très antisioniste président tunisien Kaïs Saïed a demandé l’ouverture d’une enquête sur la participation d’un tennisman franco-israélien, Aaaron Cohen, au tournoi international junior, qui se déroule à El-Menzah (Tunis). Imaginez : une enquête officielle pour un joueur de tennis de 17 ans. N’ont-ils vraiment rien de mieux à faire dans un pays miné par le djihadisme, la crise économique, la colère sociale ? A moins que c’en soit la raison, Israël – comme hier le Juif – faisant office de bouc émissaire !”, a souligné le député.

“La Tunisie est un pays cher à mon cœur. Ma famille y plonge une partie de ses racines et son nom était jadis pour tous, synonyme de vivre-ensemble. Il semble que ces dernières années les dirigeants tunisiens ont troqué l’esprit de progrès et de tolérance si cher à Bourguiba contre l’islam politique et la haine d’Israël venus d’Alger et de Téhéran… C’est lamentable”, a-t-il insisté.

“Un de mes plus beaux souvenirs est ce voyage en novembre 2005 en tant que vice-président du CRIF dans la délégation de l’ancien ministre des affaires étrangères israélien Silvan Shalom, lui-même natif de Gabès, pour le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) organisé par l’ONU à Tunis. Mon cœur s’est serré quand le vol de Tel-Aviv s’est posé sur l’aéroport de Djerba, plus encore devant l’accueil fraternel réservé par les officiels tunisiens. A l’époque la normalisation si naturelle entre la Tunisie et Israël semblait en voie de réalisation. Autres temps, autres mœurs… Aujourd’hui, le pays s’enfonce dans l’obscurantisme et l’islamisme. Quel gâchis après les promesses du printemps arabe, né en Tunisie en 2010…”, a rappelé l’élu.

“Pour reprendre les termes du Président de la République, l’antisionisme est un antisémitisme. C’est pourquoi, quel que puisse notre attachement sentimental, affectif, voire familial à la Tunisie, on ne peut pas continuer à faire comme si de rien n’était. Ce serait une faute. Il faut cesser provisoirement de se rendre dans un pays qui a érigé la discrimination, la haine d’Israël et l’antisémitisme en politique d’Etat. Je pense notamment au pèlerinage de la Ghriba. En plus d’être un enjeu de sécurité, c’est une question de morale. Il faut boycotter les boycotteurs!”, a-t-il conclu, assurant saisir de la question le prochain ambassadeur de la France en Tunisie.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

—————– URGENT / IMPORTANT ———————
Aidez Le Monde Juif .info. N’hésitez pas à faire des dons de 1€-5€-10€-20€-50€ ou plus. Chaque don est IMPORTANT. Allez, on compte sur vous !!!
Participer à la cagnotte en ligne
——————————————-

Recherche