Publié le 24 Sep 2019

L’ancien PM britannique Cameron : “Obama a été le président américain le plus pro-arabe et palestinien de l’Histoire”

Le président Barak Obama a été le président “le plus pro-palestinien” de tous les temps, a déclaré l’ancien Premier ministre britannique David Cameron dans un mémoire récemment publié, ajoutant qu’il se considérait lui-même comme un ami d’Israël, mais qu’il regrettait son échec à faire pression sur Israël pour l’obliger à faire de plus grandes concessions à l’Autorité palestinienne qui aurait pu conduire à la création d’un État palestinien.

Mardi, les mémoires de Cameron, intitulés For the Record, ont été publiées, fournissant le point de vue de l’ancien Premier ministre conservateur sur un large éventail de questions au cours de ses six années de mandat, de l’austérité au Brexit à la bataille contre l’Etat islamique et à sa relation avec Président Obama.

Cameron s’intéresse également au conflit israélo-arabe, se décrivant comme un “ami d’Israël”, tout en reprochant à l’Etat juif de “ne pas toujours faire ce qui est juste” et en critiquant Israël pour la construction de ce qu’il a appelé les “colonies illégales de peuplement”.

“J’étais totalement pour une solution à deux États: créer un seul État palestinien, reliant la Cisjordanie à Gaza. Certains pays occidentaux ont eu recours à une solution à deux faces : dire à chaque partie ce qu’elle voulait entendre et ne pas aboutir. Je voulais être plus sévère sur les deux”, a écrit Cameron.

“J’étais, je suis – un ami d’Israël. Ce petit pays était un refuge pour les Juifs après l’événement le plus horrible de l’histoire moderne. Il reste un phare de la démocratie dans une région de dictatures. Je tiens à remercier le groupe des amis conservateurs d’Israël (CFI) et son chef charismatique, Stuart Polak, de m’avoir ouvert les yeux, ainsi que ceux de nombreux députés conservateurs”, a-t-il souligné.

“Mais Israël n’a pas toujours fait les bons choix. Je pensais que nous devions faire pression sur ce pays pour qu’il cesse de construire des colonies de peuplement illégales. Ce travail était nécessaire pour déterminer quand et comment nous adopterions une position plus agressive pour reconnaître l’État de Palestine. Aucun peuple ne devrait avoir à vivre en tant que réfugié permanent”, insiste t-il.

L’ancien Premier ministre britannique a également évoqué les tentatives de l’administration Obama d’amener Israël et l’Autorité palestinienne à conclure un accord sur le statut définitif, qualifiant Obama de “président le plus pro-arabe et pro-palestinien de l’histoire”.

“Obama a été, je crois, le président le plus pro-arabe et pro-palestinien de l’histoire. Mais, comme toujours, son analyse minutieuse – “Ils ont tous deux besoin de vouloir la paix plus que nous”, a-t-il dit – signifie une réticence à prendre des risques pour progresser. De plus, il était naturellement distrait par le Printemps arabe et tout ce qu’il proposait de faire pression sur Israël était rejeté par le Congrès”, souligne t-il.

David Stern – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer