Publié le 13 Sep 2019

Hypocrisie : Castaner dénonce le “poison de l’antisémitisme” mais refuse d’interdire les rassemblements du mouvement antisémite BDS

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner était présent jeudi à un dîner du CRIF à Bordeaux. Une réunion au cours de laquelle il a dénoncé “le poison de l’antisémitisme”.

“Ma conviction est qu’il n’y a pas d’antisémitisme modéré. Pas d’antisémitisme drôle. Pas d’antisémitisme pardonnable. Il n’y a qu’une pensée de haine, qui bientôt mène aux pires actes. Il n’y a qu’un délit, que nous devons combattre”, a-t-il déclaré.

Le ministre de l’Intérieur a rappelé que le gouvernement a prononcé des dissolutions contre des groupuscules proches de l’extrême-droite.

Fin juillet, le ministre de l’Intérieur avait officiellement rejeté les demandes d’interdiction des rassemblements du mouvement antisémite anti-israélien BDS.

Dans un courrier adressé au député Meyer Habib, en pointe dans la lutte contre l’antisionisme, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, soutien notoire des terroristes palestiniens et des extrémistes du BDS, a justifié ce refus en insistant sur la liberté de manifestation.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info