Publié le 21 Sep 2019

Haine de l’Etat juif à l’ONU : pour la France, Israël exacerbe le terrorisme au Moyen-Orient

La France a accusé vendredi à l’ONU Israël “d’exacerber les tensions” au Moyen-Orient en “colonisant” les “Territoires palestiniens”.

Le représentant de la France, Nicolas de Rivière, a déclaré que “les menaces qui pèsent sur la solution des deux États sont très préoccupantes, citant notamment les annonces relatives à une possible annexion de certaines zones en Cisjordanie”.

“Si elles étaient mises en œuvre”, a-t-il prévenu, “ces annonces constitueraient non seulement une violation grave et sans précédent du droit international, mais alimenteraient également l’instabilité de la région en exacerbant les tensions et en nourrissant toutes les formes d’extrémisme”.

Le représentant s’est également inquiété que “la poursuite de la colonisation et condamné, entre autres, la décision par le Gouvernement israélien, le 15 septembres, de légaliser une “colonie sauvage” de la vallée du Jourdain”.  Il a rappelé que “la colonisation est illégale en droit international”.

M. de Rivière s’est aussi soucié de “la détérioration de la situation au cours des dernières semaines à Gaza, qui fait craindre une nouvelle escalade”.  Il a condamné “les tirs depuis Gaza vers les zones habitées d’Israël, de même que l’usage disproportionné de la force contre les manifestants palestiniens”.  Il a également évoqué “l’impasse de la réconciliation interpalestinienne et la dégradation de la situation humanitaire”.  “Le soutien de la communauté internationale à l’UNRWA est indispensable”, a-t-il insisté.

Le délégué a voulu que la session plénière de l’Assemblée générale des Nations Unies soit l’occasion de réaffirmer “l’attachement collectif aux paramètres agréés par la communauté internationale et aux résolutions du Conseil de sécurité”. “L’objectif doit rester celui d’un État palestinien vivant dans la paix et la sécurité”, a-t-il souligné, avant d’avertir que “toute tentative de s’écarter de ces paramètres internationalement agréés et définis collectivement sera condamné à l’échec”.  “Elle serait également porteuse de risques de déstabilisation régionale car il n’existe aucune alternative viable à la solution des deux États”, a-t-il dit, estimant “qu’aucun des deux peuples ne peut durablement satisfaire ses aspirations au détriment de l’autre”.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer