Publié le 6 Août 2019

Des colons ? : des tardigrades, une espèce quasi-indestructible, sont arrivés sur la Lune avec la sonde israélienne Bereshit

La sonde israélienne Bereshit qui s’est écrasée sur la Lune emportait avec elle un millier de tardigrades, rapporte Sciences & Avenir.

Le tardigrade est considéré comme quasi indestructible : il survit aux conditions les plus extrêmes : des températures pouvant aller de -272°C à 150°C, à un environnement sans oxygène, radioactif, aux hautes pressions.

Des scientifiques ont constaté que ces animaux pouvaient se placer en cryptobiose (en pause métabolique) quand les conditions sont mauvaises et se rétablir plusieurs dizaines d’années après.

Les tardigrades forment un embranchement comptant des centaines d’espèces connues, qui vivent dans la mer, en eau douce ou encore dans les mousses. Surnommés “oursons d’eau” pour leur vague ressemblance avec ces mammifères, ils mesurent entre 0,1 et 1,5 mm.

Selon Sciences & Avenir, les tardigrades sont peut-être ainsi devenus les premiers résidents terrestres de la Lune. “Il n’y a cependant aucun risque qu’ils puissent se mettre à coloniser notre satellite : pour qu’ils sortent de leur stase, il faut que les conditions soient favorables, ce qui n’est pas le cas sur la Lune”, nuance néanmoins le magazine spécialisé.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer