Publié le 5 Août 2019

Canada : deux jeunes juifs violemment agressés

Le B’nai Brith Canada a exprimé dimanche sa préoccupation après l’attaque de deux garçons juifs au cœur de la communauté juive de la région du Grand Toronto.

L’incident s’est produit samedi après-midi, alors que deux garçons portant une kippa marchaient près du centre communautaire Garnet A. Williams de Thornhill, au nord de Toronto.

Un autre jeune s’est approché des deux garçons et a commencé à les insulter. Alors que les garçons juifs essayaient de quitter les lieux, le jeune homme a frappé l’un des garçons juifs au visage et a commencé à le suivre avec son ami sur une certaine distance avant de s’enfuir.

Les victimes n’ont pas été en mesure d’enregistrer l’incident, car celui-ci a eu lieu le jour du sabbat, lorsque les Juifs observants ne transportent pas d’appareils électroniques tels que des téléphones portables.

Une des victimes s’est ensuite rendue au service des urgences pour se faire soigner, a indiqué le B’nai Brith.

Dimanche, des représentants du B’nai Brith ont parlé à l’une des victimes et à ses parents. Ils ont été autorisés par la famille à défendre leurs intérêts exclusivement en leur nom. L’unité des crimes haineux de la police régionale de York enquête actuellement sur l’incident.

“Il s’agit d’un incident extrêmement grave et nous espérons que les forces de l’ordre lui accorderont toute l’attention qu’il mérite”, a déclaré Michael Mostyn, président-directeur général de B’nai Brith Canada.

“Il est inconcevable que les familles juives aient peur d’envoyer leurs enfants au parc, dans un quartier très peuplé, le jour du sabbat”, a-t-il ajouté.

L’attaque de samedi faisait suite à une attaque antisémite à Montréal la semaine dernière dans laquelle un homme juif avait été agressé par un chauffeur de taxi qui a proféré des injures antisémites.

La victime rendait visite à ses parents âgés dans un immeuble en copropriété dans l’arrondissement Saint-Laurent de Montréal.

En attendant que le taxi arrête de bloquer le garage souterrain, la victime a entendu le chauffeur de taxi crier: “Je ne bougerai pas pour les foutus juifs !”. Le chauffeur aurait alors menacé de tuer la victime, qui était visiblement identifiable en tant que Juif parce qu’elle portait une kippa.

La victime a ensuite tenté de photographier le numéro de taxi afin de déposer une plainte. Le conducteur est alors sorti de son véhicule et l’a frappé à plusieurs reprises jusqu’à l’intervention d’un surveillant du stationnement. Le téléphone de la victime a également été brisé.

Une grande partie de l’incident a été capturée sur une caméra de sécurité à proximité. La victime a été blessée et a dû se faire soigner dans une salle d’urgence située à proximité.

Les données publiées à la fin du mois dernier par le Bureau des statistiques du Canada ont révélé que les Juifs canadiens constituaient le groupe le plus ciblé pour les crimes motivés par la haine en 2018, une tendance qui se maintient depuis les deux années précédentes.

David Stern – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer