Publié le 14 Août 2019

🔴 Le député Éric Ciotti appelle Macron à lever le secret-défense sur l’attentat antisémite de la rue des Rosiers

Le député LR des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, réclame la levée du secret-défense pour savoir si un accord avait été passé avec les terroristes auteurs de l’attentat antisémite de la rue des Rosiers.

“Je vous demande solennellement, Monsieur le Président de la République, d’obtenir la levée du “secret-défense” dans cette affaire et de demander aux autorités concernées de déclassifier les documents nécessaires”, a écrit l’élu dans un courrier adressé à l’Élysée.

https://publish.twitter.com/?query=https%3A%2F%2Ftwitter.com%2Fleclercjm%2Fstatus%2F1161340604774866944&widget=Tweet

Dès vendredi, le président du Collectif des Français victimes du terrorisme palestinien, M. Yohann Taïeb, activement impliqué dans le dossier, avait appelé le chef de l’Etat à lever le secret-défense.

Le président du groupe La République En Marche (LREM) à l’Assemblée nationale, Gilles Le Gendre, s’est prononcé mardi soir en faveur d’une commission d’enquête sur le pacte secret conclu entre la France et les terroristes palestiniens auteurs de l’attentat de la rue des Rosiers.

“Les députés LREM souhaitent que lumière soit faite sur les révélations d’un accord qui aurait garanti l’impunité aux auteurs présumés de l’attentat de la rue des Rosiers en 1982. La gravité des faits en cause impose une confirmation qui ne peut souffrir aucune contestation”, a-t-il indiqué sur Twitter.

Dès samedi, le député Meyer Habib, très impliqué dans le soutien aux familles des victimes de l’attentat, avait appelé ses collègues à la création d’une commission d’enquête parlementaire.

L’ancien patron du renseignement français, Yves Bonnet, a reconnu en janvier dernier devant un juge avoir négocié un accord avec le groupe responsable de la tuerie 37 ans après l’attentat de la rue des Rosiers à Paris, a révélé jeudi soir Le Parisien.

En novembre dernier, l’ex chef de la DST avait révélé cet accord lors d’un documentaire de France 2 sur le terrorisme en France.

Le député Meyer Habib, avait qualifié de “scandale d’Etat” les révélations de M. Bonnet, et ce dans l’indifférence totale des organisations juives, dont le CRIF.

Le 9 août 1982, une grenade avait été jetée dans le restaurant de Jo Goldenberg, explosant au milieu d’une cinquantaine de clients. Deux tueurs étaient ensuite entrés, ouvrant le feu.

Plusieurs dizaines de personnes ont participé vendredi à une cérémonie en hommage aux victimes de l’attentat.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer