Publié le 25 Juil 2019

Dupont-Aignan : “Interdire le drapeau israélien c’est démissionner face à l’antisémitisme alimenté par l’islamisme”

Le président du parti Debout La France, Nicolas Dupont-Aignan, a dénoncé jeudi l’arrêt de la Préfecture du Bas-Rhin interdisant aux supporteurs du Maccabi Haïfa d’arborer le drapeau israélien lors du match à de coupe d’Europe au stade de La Meinau à Strasbourg.

“En interdisant aux supporters d’Israël de circuler dans certains quartiers à Strasbourg, l’Etat reconnait qu’il n’est plus capable d’assurer la sécurité sur notre sol. Le Gouvernement démissionne face à l’antisémitisme croissant, alimenté par l’islamisme”, a-t-il dénoncé sur Twitter.

Le maire de Strasbourg, Roland Ries, a qualifié jeudi de “discriminatoire” l’arrêté préfectoral. “Le premier arrêté préfectoral est discriminatoire”, a déclaré le maire à nos confrères de Radio Shalom.

Suite aux vives protestations d’Israël, la préfecture a finalement décidé d’autoriser les drapeaux israéliens dans l’enceinte du stade mais a maintenu son interdiction  aux supporteurs israéliens de circuler dans le centre-ville.

Pour justifier cet arrêté discriminatoire, la Préfecture affirme que des contacts ont été établis entre supporteurs violents des deux équipes afin d’en découdre.

La presse israélienne rapporte que des supporteurs de Haïfa ont été agressés mercredi soir.

En 2010 déjà, les autorités françaises avaient interdit le drapeau israélien au Parc des Princes à Paris dans le cadre du match de coupe d’Europe entre le PSG et le Maccabi Tel-Aviv.

Yossi Abouksis  – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer