Publié le 22 Mai 2019

Le Bayern Munich n’oublie pas son passé juif : le club allemand rend hommage à Kurt Landauer, son premier président juif déporté par les nazis

Le Bayern Munich a dévoilé mercredi une statue rendant hommage à Kurt Landauer, son premier président juif déporté par les nazis.

La statue, placée au centre d’entraînement du club bavarois, a été inaugurée en présence d’Uri Siegel, 96 ans, le neveu de Kurt Landauer, et du président du Bayern, Uli Hoeness.

Fils de marchands juifs, l’homme a d’abord été joueur du Bayern avant de le diriger à quatre reprises: de 1913 à 1914, de 1919 à 1921, de 1922 à 1933 puis de 1947 à 1951. C’est notamment sous son règne que le « Rekordmeister » a décroché le premier de ses 24 titres en championnat (1932).

Après l’arrivée au pouvoir des nazis en 1933, il est écarté de la présidence du club puis déporté à Dachau où il passera plusieurs semaines avant d’être libéré grâce à ses états de service pendant la Première guerre mondiale. Il émigre en Suisse en 1939, ce qui lui permet de survivre à l’Holocauste dans lequel périront quatre de ses cinq frères et soeurs.

En juin 1947, il retrouve la Bavière, marquée par les stigmates de la guerre, remet sur pied le club et pose les bases de l’essor du FC Bayern Munich, devenu aujourd’hui une des plus belles adresses du football mondial, tant par son palmarès que par sa puissance financière et marketing.

« Dès son plus jeune âge, mon oncle a été littéralement possédé par le FC Bayern. C’était tout simplement son club », a rappelé son neveu.

Pourtant, le Bayern est longtemps resté silencieux sur ce président emblématique. Le sujet a longtemps été ignoré jusqu’à la publication en 2011 d’un livre intitulé « Le FC Bayern et ses Juifs ».




Ce sont les supporteurs qui ont ensuite donné encore plus de visibilité à cette page refoulée de l’histoire de leur club en faisant entrer le sujet dans le stade.

Le groupe Schickeria a été distingué mardi pour son action en faveur de Landauer par la fédération de foot allemande qui lui a remis le prix Julius-Hirsch, du nom de cet international allemand et juif, exclu de son club de Karlsruhe en 1933 et assassiné à Auschwitz dix ans plus tard.

Pour ces supporteurs, Landauer incarne les valeurs qui marquent encore l’image du club, notamment son ouverture sur le monde. « Il a forgé l’identité du FC Bayern dont nous sommes fiers », expliquait l’un des responsables de Schickeria, Simon Müller, sur le site de la fédération.

Depuis, le club s’est pleinement investi pour rendre justice à son premier président juif. Landauer est devenu à titre posthume président d’honneur, aux côtés de Franz Beckenbauer et de Wilhelm Neudecker, respectivement capitaine et président du « Grand Bayern » des années 70. « Le FC Bayern a un passé juif, un passé très riche, nous en sommes fiers », a déclaré Karl-Heinz Rummenigge, une légende du club.

David Stern – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

*** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT ***

Depuis plusieurs mois, Google bloque quotidiennement la diffusion d’annonces publicitaires sur notre site. Une simple image d’un juif religieux est considérée comme « contenu choquant ». Nous contestons systématiquement ces blocages, en vain.

Nos revenus publicitaires s’effondrent. La pérennité du site est clairement menacée. Nous avons besoin du soutien de nos nombreux lecteurs pour faire face à ce défi. Merci de soutenir Le Monde Juif .info.




Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer