Publié le 11 Mai 2019

Islamisation des Etats-Unis : grâce au parti démocrate, un islamiste antijuif et pro-Hamas fait la prière à la Chambre des représentants

Un islamiste américain, Omar Suleiman, fondateur de l’Institut Yageen de recherche islamique, notoirement connu pour ses diatribes anti-israéliennes et antisémites a été convié jeudi par le parti démocrate à prononcer la prière d’ouverture devant la Chambre des représentants.

Le représentant républicain juif New-Yorkais Lee Zeldin a déclaré dans un communiqué qu’inviter Suleiman à prononcer la prière d’ouverture était un “appel terrible”. Son représentant au Congrès, le représentant démocrate Eddie Bernice Johnson du Texas, l’aurait invité à prononcer la prière.

Lors du déclenchement de la guerre à Gaza en 2014, Suleiman a déclaré sur les médias sociaux: “Comme il est digne de dire que la 3e Intifada commence la nuit du 27 Ramadan alors que les fidèles se voient refuser la prière à Masjid Al Aqsa”. Il a terminé son post par une sorte de prière: “Si Dieu le veut en cette nuit bénie au début de la 3ème Intifada, le début de la fin du sionisme est ici. Puisse Allah nous aider à vaincre ce monstre, à protéger les innocents du monde et à accepter les assassinés comme des martyrs. Amen.”.

Au cours de la guerre, Suleiman a également nié que le Hamas utilise des boucliers humains pour empêcher l’armée israélienne de prendre des mesures de représailles contre les tirs de roquettes lancées contre les civils israéliens.




“Si le Hamas utilisait des boucliers humains, les Palestiniens n’en diraient-ils pas quelque chose?”, a-t-il écrit.

Également en 2014, Suleiman a également fait un commentaire sur les médias sociaux faisant allusion à l’idée antisémite qu’Israël contrôlait la politique étrangère américaine, affirmant qu’il s’agissait du 51ème État.

En 2017, il a également pris la parole lors d’un rassemblement islamiste protestant contre le transfert à Jérusalem de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem. Lors de son intervention, il a nié la revendication juive de Jérusalem.

“Votre reconnaissance signifie rien pour nous”, a-t-il dit. “Vos cartes ne signifient rien pour nous, votre ambassade est aussi illégitime que l’occupation qu’elle cherche à légitimer. Notre terre est notre terre, notre dignité est notre dignité. Notre détermination est notre détermination. Notre boycott est notre boycott. Notre Aqsa [la mosquée sacrée de Jérusalem] est notre Aqsa. Notre Palestine est notre Palestine”, a-t-il ajouté.

Il a également ouvertement soutenu le mouvement antisémite BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions), ainsi que les femmes musulmanes du Congrès Ilhan Omar et Rashida Tlaib, ainsi que la fondatrice de Women’s March, Linda Sarsour, qui ont toutes partagé des sentiments farouchement anti-israéliens.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

*** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT ***

Depuis plusieurs mois, Google bloque quotidiennement la diffusion d’annonces publicitaires sur notre site. Une simple image d’un juif religieux est considérée comme “contenu choquant”. Nous contestons systématiquement ces blocages, en vain.

Nos revenus publicitaires s’effondrent. La pérennité du site est clairement menacée. Nous avons besoin du soutien de nos nombreux lecteurs pour faire face à ce défi. Merci de soutenir Le Monde Juif .info.




Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer