Publié le 24 Mai 2019

Encore un “accident” : des étudiants “alcoolisés” dégradent des tombes d’un cimetière juif à Bordeaux, l’acte antisémite exclu d’office par la police

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des étudiants d’une grande école bordelaise ont dégradé un cimetière juif. 

Treize tombes ont été dégradées : des pierres bougées, des urnes et des pots de fleurs renversées.

Selon la police, les profanateurs présumés ont agi au petit matin, et étaient au moins trois. L’un d’entre eux a pu être arrêté et placé en garde à vue : coincé sous une pierre tombale, il a alerté les riverains, qui ont ensuite prévenu les pompiers et les forces de l’ordre.




Étant donné qu’aucune inscription antisémite n’a été relevée et que les étudiants étaient fortement alcoolisés, la police a écarté tout caractère antisémite.

En mars dernier déjà, une stèle commémorative de l’ancienne synagogue de Strasbourg, incendiée et rasée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, avait été déplacée de son socle par des automobilistes en état d’ébriété à la sortie d’une boite de nuit. La police avait écarté la piste antisémite.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

*** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT ***

Depuis plusieurs mois, Google bloque quotidiennement la diffusion d’annonces publicitaires sur notre site. Une simple image d’un juif religieux est considérée comme “contenu choquant”. Nous contestons systématiquement ces blocages, en vain.

Nos revenus publicitaires s’effondrent. La pérennité du site est clairement menacée. Nous avons besoin du soutien de nos nombreux lecteurs pour faire face à ce défi. Merci de soutenir Le Monde Juif .info.




Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer