Publié le 19 Mai 2019

Colère d’Israël après le “sale coup” de Madonna à l’Eurovision : “On ne peut pas mélanger la politique à un événement culturel”

La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, a estimé dimanche que la présence de drapeaux palestiniens sur le dos des danseurs de Madonna pendant la finale de l’Eurovision était une “erreur”.

“C’était une erreur, on ne peut pas mélanger la politique à un événement culturel, avec tout le respect que je dois à Madonna”, a affirmé Mme Regev avant le conseil des ministres hebdomadaire.

L’Union européenne de Radio-télévision (UER), organisatrice du concours, a expliqué que cette référence politique ne figurait pas lors des répétitions. L’Eurovision “est un événement apolitique et Madonna en avait été informée”.




La veille du début de l’Eurovision, la chanteuse avait justifié sa participation à l’évènement alors que le mouvement antisémite BDS, prônant le boycott de l’Etat juif, l’appelait à ne pas se rendre “complice de l’occupation israélienne”.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

*** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT ***

Depuis plusieurs mois, Google bloque quotidiennement la diffusion d’annonces publicitaires sur notre site. Une simple image d’un juif religieux est considérée comme “contenu choquant”. Nous contestons systématiquement ces blocages, en vain.

Nos revenus publicitaires s’effondrent. La pérennité du site est clairement menacée. Nous avons besoin du soutien de nos nombreux lecteurs pour faire face à ce défi. Merci de soutenir Le Monde Juif .info.




Recherche

Soutenez le mondejuif.info