Publié le 21 Fév 2019

Marine Le Pen au Monde Juif .info : “Ma main ne tremble jamais pour exclure les auteurs de propos antisémites”

Dans un contexte extrêmement préoccupant pour les Français de confession juive, la présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, a accepté de répondre aux questions du Monde Juif .info.

Reconnaissez-vous qu’il demeure un certain antisémitisme ancré dans une partie de votre électorat mais aussi auprès de certains de vos responsables ?

Non, je ne le crois pas. Un de mes premiers actes, le premier même, lorsque je suis arrivée à la tête du Front national, a été précisément d’exclure les gens qui avaient à mon sens un comportement indigne. Je l’ai fait sans que jamais ma main ne tremble et j’ai continué à le faire à chaque fois que mon parti a été confronté à des propos ou des comportements antisémites. Maintenant, je ne sonde pas les cœurs ou les reins, dans mon mouvement comme dans d’autres, il peut y avoir des gens qui cachent des mauvaises pensées, en tout cas ils ne les expriment pas publiquement, et jamais en tant qu’élus, car s’ils le font, ils savent que la sanction sera immédiate.

Devant l’explosion continue des actes antijuifs dans notre pays, quelles mesures concrètes préconisez-vous pour lutter efficacement contre l’antisémitisme, tant de l’extrême droite, que de l’extrême gauche ou islamiste ?

Il existe, bien entendu, encore un antisémitisme d’extrême droite mais cette extrême droite est tout à fait résiduelle. En revanche, depuis des années l’antisémitisme islamiste monte en puissance. Il a, lui, prospéré avec le salafisme dans les quartiers et aujourd’hui des centaines de familles de Français de confession juive ont été obligées de quitter ces quartiers parce qu’elles y étaient persécutées, harcelées ou agressées, au point qu’elles en viennent à cacher leur religion. Je note que depuis 1945, les 11 Français de confession juive qui ont été tués, l’ont été par le fondamentalisme islamiste. La responsabilité d’un politique c’est d’arriver à détecter où est la menace la plus grave pour mettre en œuvre les mesures qui s’imposent. La mesure que je préconise pour lutter contre cet islamisme est d’éradiquer l’islamisme fondamentaliste. C’est de couper l’ensemble de ses financements. D’interdire les associations qui sont les vecteurs de cette haine des Juifs. Hélas, je m’aperçois que les imams qui prêchent la haine continuent à prêcher librement dans notre pays. Que les associations continuent à croître et à se multiplier. Qu’on envisage de rapatrier des terroristes. Les mouvements politiques qui ont été au pouvoir, ceux là mêmes qui manifestent contre l’antisémitisme juste pour manifester, n’ont rien fait et ne font rien pour arrêter cela.

Que répondez-vous à ceux qui vous accusent d’être proche de la communauté juive dans le seul but de dédiaboliser votre parti ?

Je ne sais pas quoi répondre à ces gens là à part que j’ai toujours été cohérente à ce sujet. C’est vrai que j’ai été confrontée à une mauvaise volonté de la part des associations juives dites représentatives, qui, j’ai le sentiment, ont un agenda en réalité politique. Mais je pense que beaucoup de nos compatriotes de confession juive prennent conscience que j’ai mis mes paroles en accord avec mes actes et mes actes avec mes paroles, et qui savent qu’ils peuvent compter sur nous pour les protéger, pour qu’ils n’aient pas envie de fuir leur quartier, ou même de fuir leur pays, car il s’agit de leur pays, la France. Et donc, ils ont le droit d’y vivre en sécurité. La sécurité est la première des libertés. Depuis de nombreuses années, j’essaye d’expliquer à nos compatriotes juifs que mon parti est le meilleur bouclier pour eux. Que compte tenu des dangers qui pèsent sur eux, les seuls susceptibles de les protéger, ce sont ceux qui luttent contre le fondamentalisme islamiste.

Que dite-vous aux leaders des gilets jaunes silencieux sur la question de l’antisémitisme ?

Je n’admets pas que l’on dise que les gilets jaunes sont antisémites. C’est un mensonge, c’est une injustice. J’ai vu des gilets jaunes qui expulsaient des sympathisants d’Alain Soral. J’ai vu des gilets jaunes commémorer les victimes de la Shoah. Ce mouvement, qui était un mouvement populaire, a été totalement infiltré par des groupuscules extrémistes, dont les amis de Soral, de Dieudonné ou de Bourbon, mais aussi par les groupuscules d’extrême-gauche, qui apportent cet antisémitisme, et je ne suis pas sûre que les vrais gilets jaunes aient encore la main sur leur mouvement. Il y a aussi à présent des islamistes que l’on n’a jamais vus au début du mouvement, comme celui qui a agressé M. Finkielkraut.

Êtes-vous favorable à la pénalisation de l’antisionisme ?

Il y a aujourd’hui tous les moyens nécessaires pour lutter contre l’antisémitisme sans avoir besoin d’une loi d’exception supplémentaire. Commençons déjà par bien appliquer les lois existantes, ce qui n’est pas vraiment le cas en la matière. Moi j’ai été poursuivie pour avoir dénoncé Daech, là le gouvernement s’est beaucoup intéressé à ce que je pouvais dire. Je constate qu’il s’intéresse moins à ce que disent d’autres…

La lutte contre le financement du terrorisme revient beaucoup dans vos déclarations. À ce sujet, trouvez-vous normal que la France octroie chaque année des dizaines de millions d’euros à l’Autorité palestinienne qui reverse cet argent aux terroristes détenus en Israël ou aux familles de terroristes abattus par les forces israéliennes ? La France doit-elle suspendre immédiatement son aide financière ?

Ah mais moi je pense que la France doit cesser toute une série de versement surtout au moment où nos compatriotes sont dans de graves difficultés. À partir du moment où les Palestiniens souhaitent un État, il faut qu’ils s’assument, y compris financièrement. Aujourd’hui, les Palestiniens ont beaucoup de droits mais sans jamais avoir de devoirs. Ils doivent avoir des comptes à rendre à la communauté internationale.

Quel message adressez-vous à Israël qui refuse à ce jour toute normalisation avec votre parti ?

Je n’arrive pas à comprendre les raisons pour laquelle Israël continue à agir avec défiance à notre égard. Un certain nombre de nos alliés en Europe ont des liens avec Israël. J’ai à plusieurs reprises tendu la main, j’ai le sentiment que ce sont les organisations juives qui se disent représentatives, mais qui à mon avis ne le sont pas, qui bloquent ce dialogue. Je pense que dans la lutte très importante que nous avons à mener contre le fondamentalisme islamiste, qui est une lutte mondiale, je pense qu’il n’y a aucune raison de s’exclure les uns les autres.

Interview réalisée le 19 février, jour de la “Marche contre l’antisémitisme” – propos recueillis par Yohann Taïeb – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

*** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT ***

Depuis plus de six ans maintenant, Le Monde Juif .info travaille sans relâche pour apporter à ses lecteurs des infos pertinentes avec une ligne éditoriale pro-Israël assumée. Nous avons gagné ensemble de nombreuses batailles contre la haine du Juif et d’Israël. Les grands médias sont attentifs à nos publications. De nombreux responsables politiques français, jusqu’à l’Élysée, prennent le pouls de notre communauté juive, à la lumière de nos articles, de nos analyses, de nos coups de gueules. Depuis plus de six ans, Le Monde Juif .info a réussi à s’autofinancer sans jamais faire appel à la générosité de ses lecteurs, et ce même quand le site a été victime à plusieurs reprises de cyber-attaques de la part des ennemis du peuple juif. Aujourd’hui, Le Monde Juif .info est à la croisée des chemins. Nous avons besoin du soutien de nos lecteurs pour franchir un cap et donner un nouveau souffle à notre formidable équipe. Nous savons que nous pouvons compter sur vous tous et comme le disait si bien Theodor Herzl : “Dans la détresse, nous restons unis, et alors nous découvrons soudain notre force”.




Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer