Publié le 17 Fév 2019

Hamon admet que l’antisionisme est de l’antisémitisme : « sale sioniste ça veut dire sale juif »

Le fondateur du parti Génération.s, Benoît Hamon, a reconnu samedi un lien entre l’antisionisme et l’antisémitisme après l’agression de l’académicien Alain Finkielkraut par des gilets jaunes antisionistes.

« Je combats les idées réactionnaires et radicales d’Alain Finkielkraut. Mais je condamne sans aucune réserve ceux qui l’ont conspué, insulté et traité d’un ‘sale sioniste’ qui voulait dire ‘sale juif’. Et laissez la Palestine en dehors de cette violence antisémite gratuite », a-t-il lancé sur Twitter.

En mai dernier, l’ancien candidat socialiste à la présidentielle avait déploré que « les morts ne sont que d’un seul côté », en référence aux émeutiers-terroristes palestiniens éliminés par Israël depuis le mois de mars à la frontière avec Gaza.


Benoît Hamon, soutien de longue date de la « cause » palestinienne, est l’un des principaux instigateurs de la reconnaissance en 2014 d’un État palestinien par l’Assemblée nationale.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

*** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT *** IMPORTANT ***

Depuis plus de six ans maintenant, Le Monde Juif .info travaille sans relâche pour apporter à ses lecteurs des infos pertinentes avec une ligne éditoriale pro-Israël assumée. Nous avons gagné ensemble de nombreuses batailles contre la haine du Juif et d’Israël. Les grands médias sont attentifs à nos publications. De nombreux responsables politiques français, jusqu’à l’Élysée, prennent le pouls de notre communauté juive, à la lumière de nos articles, de nos analyses, de nos coups de gueules. Depuis plus de six ans, Le Monde Juif .info a réussi à s’autofinancer sans jamais faire appel à la générosité de ses lecteurs, et ce même quand le site a été victime à plusieurs reprises de cyber-attaques de la part des ennemis du peuple juif. Aujourd’hui, Le Monde Juif .info est à la croisée des chemins. Nous avons besoin du soutien de nos lecteurs pour franchir un cap et donner un nouveau souffle à notre formidable équipe. Nous savons que nous pouvons compter sur vous tous et comme le disait si bien Theodor Herzl : « Dans la détresse, nous restons unis, et alors nous découvrons soudain notre force ».




Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer